lundi 10 février 2020

Ma journée du samedi 8 février 2020 au Paris Grand Slam de Paris - Valerie Gerhards

Judo - Judogi - Blog cestquoitonkim - FFJDA - IJF


Article de Valerie Gerhards - Coach de Performance Sportive et Préparateur Mental Sportifs de Haut Niveau

 

C’était évident pour moi : coach sportif mental de Sarah-Léonie Cysique, en -57 kg, la voir combattre à Paris s’imposait ! J’exerce ce métier pour vibrer avec les coachés, être là s’ils ont besoin de soutien, ressentir les émotions de la compétition avec eux. Je suis connectée à eux pour leurs petits et grands rendez-vous sportifs. Plus qu’un métier, c’est une passion du sport et de l’humain qui m’anime.

Le Rdv est fixé à 8h et je sais que Sarah-Léonie est dispensée du 1er tour, j’arrive vers 8h30, accompagnée de mon mari, pour prendre nos marques et découvrir les lieux. C’est une première pour moi de venir ici. Nous sommes placés très haut en balcon, les tatamis me semblent loin, et je m’habitue progressivement à l’ambiance, aux différents combats simultanés à suivre.

Mon voisin de siège, Marrick Meijers, judoka en -73 kg est néerlandais. Il me guide sur les tableaux, les horaires, me commente les combats lorsque je ne comprends pas. Merci à lui !

Le premier combat de Sarah-Léonie étant prévu vers 10h40, j’ai du temps pour rencontrer les personnes que je souhaite voir à l’AccorhotelArena.

Tout d’abord je me rends sur le stand Progame by Trocellen, fournisseur des tatamis du Grand Slam. J’ai travaillé pendant 13 ans pour cette société basée en Italie, et même si les personnes présentes ici sont arrivées après mon départ, c’est très sympa de les rencontrer, de revoir les tatamis, et de faire une photo ensemble ! 




Je retrouve ensuite David, le blogueur judo, avec qui j’échange depuis 4 ans sur twitter et que je ne connais encore pas « en vrai » ! Nous nous retrouvons facilement puisque je porte le tee-shirt de son blog, que j’ai commandé pour le soutenir ! C’est ça la magie du sport et des réseaux aussi.

C’est l’occasion de rencontrer également Pascal Minouflet de Sholin Fight Spirit, le fournisseur du super tee-shirt en coton bio, et qui me l’a ramené le jour J ! 




Le premier combat de Sarah-Léonie arrive, je suis à fond et je l’encourage +++! Victoire contre l’ukrainienne Mariia Skora, 42ème mondiale, yesss, ça passe !

Les combats continuent sur les tapis, les meilleur.e.s mondiaux s’affrontent sans relâche, donnent toute leurs énergies devant une salle complète, qui scande les noms des français surtout.. une ambiance incroyable !

12h45 : le 2eme combat est contre l’autrichienne Sabrina Filzmoser, 23ème, ça passe encore !

13h30 : c’est le quart de finale contre la japonaise Momo Tamaoki, 6ème, qui l’a éliminée ici-même l’année dernière… Les supporters de toute la salle donnent de la voix, à l’image de mes jeunes voisins de balcon du club du Blanc Mesnil Sport Judo, que j’ai incités à supporter Sarah-Léonie et qui hurlent son nom pendant tout le combat ! Et ça passe encore !!! 

Je suis en transe totale ;-) L’émotion est intense, Sarah-Léonie va aller en demie !!! Elle n’a jamais atteint précédemment ce stade de la compétition, éliminée au 1er tour en 2018, au 2ème tour en 2019, Sarah-Léonie avait en tête de finir sur le podium cette année. Son rêve est en marche... je suis si heureuse pour elle

Vers 14h45, je crois, j’ai perdu la notion du temps…le combat suivant s’annonce fort ! Sarah-Léonie rencontre la canadienne Christa Deguchi, 1ere mondiale … Rien, ni personne, ne fait peur à Sarah-Léonie, elle sait qu’elle a le potentiel…Christa sera néanmoins plus forte... la route de la finale s’interrompt, reste à aller chercher le bronze en phase finale à partir de 17h..

Je retrouve Sarah-Léonie dans les coursives, elle signe des autographes à ses fans qui se pressent autour d’elle. Nous prenons un moment pour évacuer le lourd poids de la déception d’avoir perdu contre la canadienne, et surtout pour viser la suite, se remobiliser en énergie pour aller chercher le bronze. 


Judo - Judogi - Blog cestquoitonkim - FFJDA - IJF


Les phases finales démarrent… Les concurrents sont en cours d’affutage pour les jeux, cela va chauffer ! Les combats se déroulent et une première médaille de bronze pour Mélanie Clément en -48 kg est de bon augure…puis tout dure si longtemps, les combats sont interminables… surtout celui juste avant opposant 2 coréens.. Je me suis rapprochée du tatami 3, presque juste devant, grâce à une place libre de la fédération de judo, que l’on m’autorise à utiliser. 

18h24. le combat démarre contre Nora Gjakova, kosovare, 5ème mondiale. Je sais que Sarah-Léonie peut le faire, elle a l’envie, le potentiel, mais que c’est dur .. par 2 fois, elle est immobilisée de longues secondes, interminables.. elle perd, au pied du podium. Je suis déçue pour sa défaite. Je mets du temps à récupérer, je suis sonnée, je pense à elle, je sais sa déception et sa peine.

J’ai du mal à poster la story sur instagram qui annonce le résultat…et dès que je le fais, les commentaires arrivent pour célébrer son parcours d’aujourd’hui .. 5ème du Grand Slam de Paris !

Je sais aussi que la route est toujours ouverte devant elle, qu’elle est toujours en lice, et en encore meilleure place pour la sélection olympique. Sarah-Léonie le sait aussi et va digérer sa déception et réaliser dans les jours à venir le magnifique parcours de ce jour. Elle a du cran, la maitrise technique et mentale, un engagement total, je crois en elle, tout comme pour tous les athlètes que je coache, sinon je ne les accompagnerai pas.. 

Que j’aime ces émotions là, essentielles…

Christa Deguchi a décroché la médaille d’or aujourd’hui RDV aux jeux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire