samedi 8 août 2015

Mon Kim & moi : Julia RUIZ

Julia RUIZ - JUDO - CESTQUOITONKIM


Classement mondial : 152 ème
Catégorie: -63kg
Taille: 1m63
Ceinture noire : 1er dan
Technique favorite: o uchi gari
Club : Blanc Mesnil Sport Judo
Date de Naissance: 04/10/1991





Palmarès :
- 3ième au tournoi international d’Arlon(2015)
- 3ième au Championnat de France Universitaire (2015)
- 5ième au Championnat de France 1ère division(2015)
- 2ième au Championnat d’Europe universitaire (2013)
par Equipe : BMSJ championne de France 2D (2015-2014-2013) - maintien en 1ère division
Plus de détails : Fiche athlète Alljudo


Peux-tu nous parler de toi ?

Je suis née à Arcachon et dans ma famille on fait tous plus ou moins du sport surtout du coté de mon père ou on apprécie particulièrement le tennis et mon Papa qui a fait beaucoup de football (sport étude) jusqu’à ce qu’une blessure grave le stop. Je fait aussi pas mal de surf (Body Board) avec mon papa.

Source Youtube - alljudo (2012)

J’ai démarré à l’âge de 5 ans le judo après avoir essayé la danse et la gym. J’ai essayé et j’ai de suite aimé !! J’étais pas mauvaise mais il me manquait un truc pour vraiment me défouler. J’étais super nulle au début puis j’ai essayé la compétition et de perdre à chaque fois me rendait folle de rage. Une fois que j’ai gagné ma première compétition c’était fini… je voulais plus m’arrêter ! J’ai décidé de faire du haut niveau très jeune, j’ai demandé à mes parents de partir en sport étude à 15 ans. La confrontation entre les problème d’ado et les entraînement intensifs a été particulièrement difficile la première année, mais j’ai redoublé d’effort car je savais que ça n’allait pas être facile. Pour moi c’est ça le judo : un éternel combat entre le monde et toi-même, te battre pour tes rêves, tes valeurs et que rien est acquis. Tout se mérite par le travail. J’ai énormément appris sur moi-même et grandit intérieurement avec ce sport.


Je crois savoir que tu as aussi une passion pour le dessin est-ce que cela t'apportes quelque chose dans ta préparation judo ?

J’étais en Master de Physique (j’entamais un bout de ma deuxième année) quand j’ai essayé de me projeter plus tard dans un laboratoire à faire ça tout les jours … je me suis rendue compte que ça ne me convenait pas, que quelque chose me manquait.

Depuis toute petite je passe beaucoup de temps à dessiner des portraits, des chevaux, et mes personnages préférés de dessins animés. je voulais faire carrière la dedans en tant que styliste mais à l’époque la mode me dépassait et puis “styliste” c’était pas “assez sérieux” comme projet (on sait jamais si on aura du travail après ça). Du coup, j’ai choisi la facilité comme j’étais douée en maths et physique j’ai donc naturellement choisit cette voie. 

Au mois de Mai 2014, après une saison chaotique malgré mon acharnement à l’entraînement et mes bons résultats à l’université, j’ai décidé de tout remettre en question afin de réellement comprendre ce qui n’allait pas et ce dont j’avais vraiment envie. 4 mois sans judo à travailler par-ci, par-là et à passer mon temps libre à dessiner m’a fait prendre conscience que je n’étais pas au bout de mes capacité et que ma réussite au judo ne dépendait que de mon bonheur personnel… et c’est ce que m’apporte le dessin : libéré de toutes pensées pour ne faire qu’un avec votre dessin et l’instant présent… 

L’instant présent voilà ce qui me manquait ! Ne pas se projeter dans le futur sans profiter de ce que l’on a dans les mains. Je me suis dit que je devais en faire mon métier. je suis capable de passer beaucoup de temps sur une problématique en physique et en maths, mais ce ne sera jamais avec autant de plaisir ou autant de patience que sur un dessin.

Après avoir montré mes dessins dans deux trois grandes Prépa parisienne, j’ai été acceptée à l’Atelier Hourdé (Paris) qui m’a promis un aménagement d’horaires pour mon parcours particuliers.
 



À quel moment as tu su que tu pouvais faire du haut-niveau et comment as tu réussi à y accéder ?


Jusqu'en Benjamin mes entraînements de clubs me suffisait amplement puis petit à petit en progressant je commençais à faire mal à mes camarades car je combattais avec trop de virulence. J'ai donc rejoins le club "élite " du bassin d'Arcachon (UJBAs) ou je suis restée jusqu'en minimes. J'ai commencé comme tout le monde par des petits championnats locaux puis au fur et à mesure j'ai tenté le coup sur de plus gros tournoi régionaux puis interrégionaux. J'ai pu rejoindre le groupe élite minime d'aquitaine qui m'a proposé par la suite d'entrer au Pôle Espoir de Bordeaux sous la tutelle de Christophe Mandin.

Comme je l'ai dit auparavant la première année à été particulièrement dure mais je savais au fond de moi que ce n'était qu'un moment compliqué à traverser et avec l'aide de mon père et de mon entourage j'ai vraiment pu surmonter tout ça et me construire mentalement et physiquement autour de mon rêve. Je pense que c'est pendant cette première année que pour moi tout à changer. Le rêve de championne olympique est devenue réelle et à prit plus de profondeur quand j'ai vite compris que ça n'allait pas être facile du tout et que de toute manière il n'en faudra qu'un seul au bout du chemin et que ça commençait dès maintenant ... 

Source Youtube - Julia RUIZ (2014)

Je me suis posée les bonnes questions, j'ai du faire un choix de vie impliquant beaucoup de sacrifice pour une adolescente mais je ne regrette rien car au travers du judo j'ai pu m'épanouir et comprendre plein de choses sur moi même que je n'aurai jamais pu imaginer dans d'autres circonstances.

Mes entraîneurs m’ont fait beaucoup confiance et ont vu mon engagement sur les entraînements. Je voulais aller plus loin plus haut... Je visais le pôle France mais Les résultats n’étant pas là quand j’ai voulu y accéder, j'avais peu de chances d'être acceptée.

Les entraîneurs du pôles ont pu voir mes capacités et ma progression et ont alors choisit de me faire confiance.Je tiens d’ailleurs à remercier tout mes entraîneurs de pôle que ce soit Christophe Mandin, Jean-Pierre Millon ou Xavier Mondenx pour m’avoir fait confiance et m’avoir poussé dans mes retranchements physique et mental. Sur ces 3 années j'ai pu connaître mon premier podium au France juniors, mon premier tournoi international ma première sélection en groupe France... Mon ticket pour entrer chez les grands sur la capitale : L'Institut du Judo. C’est aussi grâce à eux que je suis là aujourd’hui. Je tiens aussi à remercier Ludovic Janvier qui a voué une foi sans limite en moi depuis toute petite dans mon club d’origine (La Teste de Buch/Biganos) que je considère comme mon 2ème papa. 

Depuis maintenant 4ans je m'entraîne avec les meilleurs français et même les meilleurs mondiaux... J'espère juste que ça ne reste encore qu'un début :) depuis toute petite j'ai rapidement compris que le meilleur cocktail pour réussir c'est la patience et le travail.


Pour toi, avant une compétition quelle est la meilleure préparation ?

Julia RUIZ - Judo - CESTQUOITONKIM
Source - Page FB Julia RUIZ


J’adore la visualisation : je répète mes schémas tactiques dans ma tête. C’est moins fatiguant et ça permet à mon cerveau de continuer à automatiser ces schémas même en dehors des entraînements. J’essaie de ne pas trop penser à la compétition (ou du moins pas en termes d’enjeu ou de qui je vais prendre …) et surtout je passe beaucoup de temps à parler et rire avec mes coéquipiers ou mes entraîneurs pour décontracter l’atmosphère. Rien de plus oppressant qu’une salle ou un bus remplit de gens stressés !! Vous n’imaginez même pas comment le stress est contagieux alors que parfois vous n’êtes même pas concerné !!




Comment abordes tu une compétition et comment restes tu concentré ?

Travail spécifique sur le mental ? Utilisation de musique (si oui laquelle ou lesquelles), porte bonheur, "rituel" etc Je l’abordes comme un dernier combat à chaque fois. Combat après combat je me rapproche de l’ultime victoire. Avant chaque match, je me focalise uniquement sur ce que j’ai à faire au niveau tactique et sur mon attitude (agressive, accélérée de temps à autres…) et je m’écoute respirer en fixant mon regard quelque part et en écoutant tout ce qui se passe autour de moi sans y prêter une attention particulière (un peu compliqué tout ce que je dis haha). Ça me permet de fuir mes craintes et mes appréhensions.


En compétition existe-t-il un judo ou des judo ? Avec qui aimerais tu combattre ?

J’ai la chance de combattre quasiment tous les jours avec les meilleurs mondiaux à l’INSEP donc j’ai tout ce qui faut pour ça ! J’aime bien le principe que je n’idéalise personne. Je prends tous les judokas comme un potentiel adversaire et une potentielle source d’inspiration. Je pense qu’il y a un judo mais c’est l’aspect tactique et la morphologie de chacun qui rends les styles différents !


Julia RUIZ - Judo - CESTQUOITONKIM
Source - Page Athlète Facebook Julia RUIZ


Quel est ton meilleur souvenir judo ?

Mes derniers championnats de France 1ère division et le championnat de France par équipe 2ieme div. ou j’ai vécu deux journées de folie avec mon équipe ! Les Blanc-Mesnilois sont vraiment des personnes en or ! C’est ma deuxième famille. Je m’y sens comme à la maison depuis mon entrée (juillet 2014).


As-tu un conseil à donner aux judokates et judokas qui rencontrent des difficultés (blessure, manque de résultat …) ?

Surtout ne perdez pas espoir ! Poser vous les bonnes questions ! Et si vous vous en poser trop… bah ne vous en posez plus et faîtes confiance à votre instinct !!


Comment vois-tu l'avenir du judo ?

J’aimerai que les athlètes soit un peu plus considéré comme des entités à part entière et non comme un groupe de personne. Qu’il y ait une vraie adaptation des entraînement selon les profils. mais je sais que c’est compliqué vu le nombre de personne dans le haut niveau ! C’est ce qui fait notre niveau mondial par ailleurs mais c’est aussi ce qui fait qu’il y a beaucoup de jeunes talents qui abandonnent et je trouve ça terriblement dommage. Sinon j’imagine que plus on va avancer dans le temps plus la notoriété du judo dans le monde va augmenter ! j’espère juste que ce ne sera pas au détriment des valeurs que portent se sport.


Tu as fait appel au crowdfunding. Comment t'es venu cette idée ? Est-il facile de se financer en France selon toi ?

L’année dernière j’ai vraiment eu une terrible saison avec beaucoup de blessure. J’ai perdu la bourse que me versait la fédération par manque de résultat et aussi celle pour aider les jeunes entrant au pôle INJ (institut national du judo à Paris). La vie sur paris est super cher et je devais aussi quitter mon club (Judo Club Pontault Combault) qui me versait aussi une aide. J’étais vraiment embêté car cela me laissait deux options : tout arrêter et redescendre dans le sud, ou trouver une source de financement et poursuivre mon rêve. Mes parents n’étant pas non plus au beau fixe à l’époque financièrement parlant, j’ai donc choisit la deuxième option en me disant que je devais tenter le tout pour le tout !

Et ça a terriblement marché !! J’ai été étonné de voir autant de participant !! Ca m’a fait aussi beaucoup de bien au morale de voir autant de soutien. je suis d’ailleurs rester en contact avec deux trois d’entre eux :) Je ne sais pas si c’est facile mais je pense que ma sincérité a touché les gens ! et je ne voulais surtout pas qu’on s’ap
accesoires itoie sur mon sort !! Je me dis qu’il vaut mieux tenter l’expérience que de laisser filer nos rêves :)

Julia RUIZ - Judo - CESTQUOITONKIM
Source : http://fr.ulule.com/lelite-ou-rien/


Depuis que tu fais du judo quelles marques de judogi as tu portées ? Lesquelles conseilles tu ?

Alors je suis une grande adepte des judogis Adidas !! J’aime leurs coupes et leurs tenus ! Ils durent des années !


As-tu un sponsor ?

Oui j’ai un sponsor que je conseille à tout le monde car ils ont un sac super sympa que l’on peut personnaliser ainsi que des vêtements et des accessoires pour le judo : http://www.tatamibag.com/fr/actualites/le-sac-de-judo-tatamibag-sponsorise-julia-ruiz-athlete-de-haut-niveau-en-judo.htm


Julia RUIZ - Judo - Tatamibag - CESTQUOITONKIM
Source - Page Athlète Facebook Julia RUIZ


As-tu un conseil à donner au lecteur du blog lors du choix d'un judogi ?

Celui dans lequel il se sent le mieux pour bouger !! C’est ton outil de travail donc ça se choisit bien :)


As-tu une actu en ce moment ?

J’ai crée une page artiste sur facebook ou j’expose mes dessins alors si ça vous tente voilà le lien pour me suivre :) : https://www.facebook.com/pages/JulS/789387107775643


Un dernier mot pour les lecteurs du blog ?

Kiffez votre vie avec un judogi :)



Contact:
Twitter: @RuizJuliaJudo (pas très présente)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire