dimanche 17 juillet 2016

Mon kim & moi : Joachim BOTTIEAU

cestquoitonkim
Crédit Photo JC Verdebout
Classement mondial : 8ème
Catégorie: -81kg
Taille: 180 cm
Ceinture noire : 1er Dan
Technique favorite: ko-uchi-gari
Club : Judo Club Grand Hornu
Pays : Belgique
Date de Naissance: 20 mars 1989
Facebook : Judoclubgrandhornu.be 

Palmarès :
- Champion de Belgique (2009,2012,2014,2015)
- Bronze aux CE Sénior (2012 et 2013) U23 (2009, 2010) et U20 (2007,2008)
- Bronze Universiades de Belgrade (2009)
- Vainqueur GP Düsseldorf (2015,2016)
- Finaliste Masters 2016 au Mexique

Plus de détails : fiche Judobase

Bonjour Joachim, peux-tu nous parler de toi ?

Je suis né au Grand-Hornu dans le Hainaut pas très loin de la frontière française (Valenciennes). J'ai commencé le judo vers 5 ans avec mon père et professeur Yves Bottieau dans notre village au JC Grand-Hornu et avec mes frères Jean-Yves et Jérémie. Mon père a toujours été passionné de judo et nous a rapidement mis tous les trois sur les tatamis ! Le judo représente une grande partie de ma vie. J'ai eu l'occasion de rencontrer de nombreuses personnes intéressantes et de beaucoup voyager. J'ai cependant pu combiner des études malgré les entraînements quotidiens que j'ai terminées en juin 2015 à l'université de Mons. J'ai également rencontré ma compagne qui est une judokate allemande lors d'un championnat, je peux donc dire que le judo m'a donné beaucoup.

cestquoitonkim - judo
Tournoi de Paris 2016 1er tour contre Kristjan TONISTE - Crédit photo Fabrice Bouvart - Ne pas reproduire

Avant d'aller plus loin, félicitation pour ta deuxième place au Masters de Guadalaraja qui a eu lieu le 28/05/2016. Alors ça fait quoi une seconde place dans un tournoi réservé au Top 16 ?

Un grand merci ! Je suis super content bien sûr mais bon je relativise l'évènement, pour moi il s'agissait surtout d'un dernier test avant l'évènement majeur de la saison: les JO de Rio. C'est sur cette compétition que tout le monde va nous juger, il faudra donc répondre présent.

Source Youtube - Judo Men - Finale Guadalajara face à Travis STEVENS 2016


Je reprends mes questions. Le judo en Belgique c'est comment ? C'est aussi populaire qu'en France ?

Le judo en Belgique a une assez bonne réputation car nous avons eu de nombreux champions et c'est toujours le cas actuellement. Mais je ne crois pas qu'il soit aussi populaire qu'en France qui a des a super-stars comme David Douillet et Teddy Riner.

Le parcours classique pour faire du haut niveau en Belgique c'est quoi ?

En général, les jeunes sont repérés par la fédération lors des championnats de Belgique pour jeunes. Après ils sont repris lors de stages et de tournois où ils ont plusieurs chances de faire leurs preuves. Vers 18 ans, si les résultats sont convaincants, il est possible d'obtenir un contrat professionnel soit à l'Adeps (l'organisme sportif en Fédération Wallonie-Bruxelles) soit à la Défense (l'armée). Il n'existe pas de "sport-étude" comme c'est le cas en France, chacun doit donc se débrouiller pour agencer ses entraînements et ses études. Cependant, un centre fédéral de haut niveau va bientôt être créé à Louvain-La-Neuve qui est une ville avec de nombreuses écoles et facultés. Si j'ai bien compris le projet, la fédération compte reprendre un peu l'exemple de l'INSEP à Paris afin de permettre aux athlètes d'avoir un suivi d'entraînements et d'étudier.

Source Youtube - Sport - Adeps.be - 2015

À quel moment as tu su que tu pouvais faire du haut-niveau et comment as tu réussi à y accéder ? As-tu suivi le parcours classique ?

J'ai eu un parcours assez classique en effet. En cadet (minime en France), j'ai terminé deuxième des championnats de Belgique. Dès ce moment, j'ai commencé à suivre les stages et tournois fédéraux. Mon frère aîné, Jean-Yves, était déjà en équipe nationale depuis quelques années, j'aspirais donc à la rejoindre car il me parlait souvent de tout ce qu'il faisait lors des entraînements et des déplacements. Je dois dire que cela me faisait rêver. Mes premières années en espoir (cadet en France) n'ont pas été incroyables mais en junior et -23 ans, j'ai pris plusieurs médailles en CE. Cela m'a permis d'obtenir un contrat avec l'Adeps tout en poursuivant mes études d'enseignant.

Tous mes lecteurs se posent certainement la question, comment prépares tu la compétition, le combat ?

Au fil des années j'ai développé une petite routine pour me concentrer et me mettre dans ma bulle. J'ai toujours plus ou moins le même équipement, j'écoute les mêmes musiques, un échauffement bien structuré. Tout cela pour me rassurer et me mettre en confiance avant le combat c'est super important ! Pour la qualification de Rio, mes frères Jean-Yves et Jérémie m'ont suivi sur tous les stages et tous les tournois afin de me donner un gros plus et se sera le cas aussi à Rio !

Suis tu une préparation spécifique pour les jeux olympique ? Et quel est ton objectif pour ces prochains JO ?

J'ai commencé par une grosse partie de préparation physique puis je continue la prépa au stage de Barcelone en juillet mais je peux pas non plus tout dire, c'est top secret ;) Sur les Jeux je compte bien me battre pour atteindre le podium c'est clair !
Crédit photo Philippe MINART - Ne pas reproduire

Question technique qui me taraude. En compétition existe-t-il un judo ou plusieurs judo ? Des écoles techniques ou des écoles en force ?

Je pense en effet qu'il y a différents styles, différentes écoles de judo.. Le style japonais plus classique, le style de l'est plus rapproché au corps à corps, des judo plus en souplesse d'autres plus en force. Il est sûr que maintenant il vaut mieux avoir un bon physique pour faire de la compétition de haut niveau. Mais bon on voit maintenant les japonais aussi à l'aise dans des techniques de corps à corps que sur des techniques plus classiques.. La boucle est bouclée ;)

Quel est ton meilleur souvenir judo et pourquoi ?

Je dirais mes premiers championnats d'Europe à Prague, c'était ma première grosse performance et il y avait une super ambiance dans l'équipe.

As-tu un conseil pour les judokas amateurs qui veulent progresser, le secret de Joachim Bottieau ?

Toujours se servir d'une défaite pour rebondir, se corriger, trouver des solutions, analyser ce qui n'a pas marché, ne jamais baisser les bras.

Et pour les compétiteurs ?

Toujours rester focus sur la progression sur le long terme en améliorant sans cesse des petits détails à son judo.

Source Youtube - Judo Men - Final Grand Prix Dusserdorf 2016

Récemment en France il y a eu un reportage sur le financement des sportif de haut niveau et leurs difficultés. Pour toi ça roule ou c'est une contrainte à gérer ?

J'ai la chance d'avoir un contrat professionnel avec l'Adeps donc je n'ai pas trop à me plaindre. Je suis entièrement détaché pour le sport. Par contre, au niveau du club on a très peu moyens alors qu'on a de bons résultats en individuels et en équipes. Les clubs français ou allemands semblent mieux subventionnés que chez nous. Niveau sponsoring, comme le judo n'est pas très médiatisé, c'est pas facile facile même au niveau local. Pourtant, je suis un des rares qualifiés pour les jeux dans ma province.

Lien vers le reportage.

Sur ces aspects un peu terre à terre tu vois ton avenir comment après le judo ? Tu es accompagné pour cela ?

Oui, à l'Adeps il y a une cellule qui aide les sportifs à se reconvertir mais bon pour l'instant je ne me pose pas trop questions.. Peut-être revenir à des choses plus simples.

On est quand même sur cestquoitonkim donc une question sur les kim. Depuis que tu fais du judo quelles marques de judogi as tu portées ? Lesquelles conseilles tu et pourquoi ?

J'ai porté beaucoup de marques différentes comme Sakura, Matsuru, Mitzuno et depuis quelques années je porte Adidas. Je trouve les judogis Adidas plus costaud et solides que les judogis japonais qui étaient un peu trop mous à mon goût. Depuis quelques mois, je suis sponsorisé par Adidas pour de l'équipement. Le site c'est Kim-Shop.be .

As-tu une actu en ce moment ?

Je suis actuellement au stage international de Barcelone là où la plupart des meilleurs athlètes internationaux sont présents.

Quelle est la question qu'on ne t'a jamais posé et que tu aimerais qu'on te pose ?

Ton judoka préféré ?

Quelle serait ta réponse ?

Ole Bischof


Source Youtube - Judo - 2012

Un dernier mot pour les lecteurs du blog ?

Always believe in your dreams ! 

cestquoitonkim
Crédit photo Carlos Ferreira - Ne pas reproduire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire