samedi 18 mai 2019

Une sacrée journée dans les coulisses de DECATHLON


cestquoitonkim - judo - DECATHLON - OUTSHOCK

Invité par Decathlon pour découvrir la nouvelle offre de kimonos de judo de la marque maison Outshock, venez avec moi dans les coulisses de la plus connue des enseignes sportives. Vous apprendrez comment Outshock va révolutionner son offre judo. Vous découvrirez les métiers de la conception et des endroits mystérieux : centre de tests, centre de prototypage et centre de recherche et développement. Heure par heure vous allez m'accompagner dans ce voyage au cœur de l'enseigne bleue.

05h00 Bip bip bip ... Le réveil sonne ! 
Même pas besoin de mes alertes à 5h10 et 05h20. Réveillé dès les premières sonneries. C'est vrai qu'une sacrée journée m'attends. Je peux vous dire que je ne regrette pas ce réveil matinal. J'ai passé une super journée. J'ai découvert la nouvelle offre judo d'Outshock et pas seulement. Vous allez voir. Reste quand même que 5h00 du matin (de la nuit ?) ça pique un peu (beaucoup :-). L' entraînement d'hier soir s'est terminé vers 22h30. Le temps de rentrer et de manger il était déjà plus de minuit. Et puis, je ne sais pas vous, après un entraînement du soir je me sens tellement bien que j'ai juste envie de me détendre et pas tellement de dormir. Sauf que le lendemain, je le paye à chaque fois ;-) Petit déj. expédié, douche au pas de charge et vêtements enfilés direction gare du Nord !

07h10 Départ du train direction Lille 


Ma maison (*) sur le dos je suis prêt pour cette journée riche de rencontres et d'enseignements sur la construction et le positionnement de la marque Outshock. Laurent Proumen le maître de cérémonie officiera toute la journée et pas seulement sur cette journée. Une opération commando se trame en marge de cette journée découverte.

(*) Ma maison prend la forme d'un sac à dos qui contient entre autre un PC portable, un réflexe et son objectif et une batterie pour charger mon smartphone.

08h18 Arrivée à Lille. 
Je retrouve Laurent Proumen devant le flunch à côté de la gare. Le site de Domyos Bondues sera la prochaine étape de cette journée. Le site abrite à la fois les bureaux, le magasin Decathlon de Bondues et un centre de fitness Domyos.

Durant le trajet, je découvre Laurent un passionné de judo. Judoka 3ème dan il est un des instigateurs de la nouvelle offre judo de la marque Outshock. Je crois qu'on peut dire que c'est sa journée et son week-end. Il est ravi d'organiser cette session découverte et l'opération commando de ce week-end et ça se voit !

Une dizaine de personnes nous retrouverons sur le site Domyos.

9h00 – 9h30 Accueil café 

Arrivée sur le site de Domyos Bondues. Je découvre les bureaux, euh ... le magasin ... ou plutôt le complexe bureau, magasin, centre de fitness. Vous allez comprendre.


J'entre avec Laurent dans le magasin puis grâce à son badge je découvre l'entrée de la zone de bureau. Qui parmi vous s'est déjà demandé à quoi pouvait ressembler des bureaux chez Decathlon ? 

Ça n'a rien à voir avec l'image classique des bureaux avec cloisons, armoires et environnement austère. La porte s'ouvre et pour vous accueillir une salle de sport vous tend les bras : ring de boxe, zone cross fit, tapis de judo ... Ok on est bien chez Decathlon, le sport est dans l'adn et ça se voit ! 




Après quelques pas, je découvre les différents espaces de travail dédiés à la conception des produits Decathlon. Ces espaces sont de tailles différentes en fonction des thématiques sportives. Vous savez pourquoi la superficie des espaces est différente selon le thème ? 



Les tailles des zones varient, semble-t-il, en fonction du chiffre d'affaires de chaque thématiques sportives. La zone Outshock dédiée aux sports de combats et aux arts martiaux est de taille raisonnable sans être la plus grande. 

Elle est découpée en deux parties : la zone de travail et le ghost. La zone de travail c'est simple. Imaginez quelques bureaux disposés dans un rayon d'un magasin Decathlon et vous aurez une bonne image de la zone de travail. Le ghost, lui, correspond à l'organisation future des rayons de tous les magasins Decathlon du monde. Tous les produits sont en rayons, rangés selon un ordre précis pour faciliter l'expérience client et optimiser les ventes. Les Decathloniens parlent ici de Merch pour évoquer la façon dont sont positionnés les produits. Très intéressant à découvrir. 



Je retrouverai dans cet espace les différents participants de la journée : David, Albert, Souhir, Fabrizia, Matteo, Enrico, Lorenzo, Jérémy, David, Louis, William et Michele. Je n'ai jamais rencontré autant de David :-) La plus part sont présents pour cette journée de découverte (comme moi) et se préparent aussi à l'opération commando du week-end (pas comme moi ;-).

9h30 – 10h00 Présentation du programme 
La journée va vraiment commencer ! Le maître de cérémonie Laurent Proumen a concocté un menu spécial pour l'occasion :

- Visite du centre de conception de Domyos et de Domyos club 
- Présentation de l’offre Judo 
- Visite du laboratoire Heavy Stitching (centre de tests)
- Visite de l'atelier de Prototypage Textile
- Visite du centre de recherche et développement

Quel teasing ! Ça donne envie d'en savoir plus sur ce qui se cache derrière ces mots. En tout cas, personnellement, je suis curieux. J'ai envie d'en savoir plus. Vous aussi ?

Une fois ce programme présenté c'est le tour de table. La plupart des personnes présentes travaillent pour Decathlon soit en tant que responsable de magasin, chargé de rayons, manager, ingénieur produits ...


10h00 – 10h30 Visite du centre de conception Domyos et de Domyos Club 
Lors de la visite du centre de conception des futures produits Decathlon je découvre les différents métiers et compétences mises en œuvre pour créer des produits à l'échelle mondiale :

- le chef de produits qui identifie et formalise les attentes des utilisateurs/clients d'un sport
- le designer qui analyse les tendances pour proposer des produits répondant aux attentes des utilisateurs/clients
- l'ingénieur produits qui conçoit et développe des produits innovants
- le merchandiser qui conçoit l'organisation des rayons
- le modéliste qui a en charge la réalisation de dossier technique et la mise au point industriel des modèles et des prototypes (taillant, patronage ...)
- l'ingénieur composants et technologies qui travaille sur les matières qui composeront les produits
- l'ingénieur essais qui organise les tests des produits (normes ...) et anime un panel de testeurs


Difficile de tout résumer, le mieux pour en savoir plus sur les métiers chez Decathlon c'est que je vous passe un lien trouvé lors de la rédaction de cet article : https://recrutement.decathlon.fr/metier/offre-conception/ Les descriptions et les vidéos sont intéressantes pour bien comprendre les différents métiers.

La conception de la nouvelle offre judo Outshock a bénéficié de toutes ces compétences et Laurent Proumen en est l'ingénieur produits. Vous avez hâte d'en savoir plus sur cette nouvelle offre ? La vidéo est juste un peu plus bas.

En attendant, la visite se poursuit avec le Domyos Club. C'est un centre de fitness à part entière ou chacun peut s'inscrire. Les tarifs sont de l'ordre de 39 euros par mois en 2019. Le matériel utilisé est, entre autre, celui vendu par Decathlon. Bon à savoir, des séances en lignes sont disponibles gratuitement (je l'ai appris pendant la visite ;-). Je vous donne le lien si ça vous intéresse : http://videos.domyos.fr/live.





10h30 – 11h30 Présentation de la nouvelle offre judo 
Enfin ! Voilà vous êtes à quelques secondes de tout connaître sur la nouvelle offre judo de la marque Outshock grâce à ce résumé en vidéo :





11h30 – 14h00 Direction Decathlon Villeneuve d'Ascq - Campus et pause déjeuner

L'heure du repas a sonné ! Ça tombe bien je commençais à avoir faim. Ça creuse de se lever à 5h du mat. Et puis les lendemains d'entraînements je mangerais bien comme quatre. Pas vous ?

Nous partons du site Domyos Bondue. Direction Decathlon Villeneuve d'Ascq dit le Campus.

La pause déjeuner, sans y paraître, est un moment critique de la journée. Pourquoi ?

Rappelez vous une opération commando se trame sur le week-end. Les participants se questionnent sur leurs poids. Certains feront l'impasse sur le repas. What !? Ça vous dit quelque chose ? Le monde de la compétition et des catégories de poids. D'ailleurs ce n'est probablement pas un hasard si le repas se passe dans un salade bar. Chacun peut choisir l'importance des aliments qu'il ou elle va consommer. Je reviendrai un peu plus tard sur cette compétition (vous avez deviné laquelle ?) qui se fait de plus en plus présente sur ce vendredi découverte.

Un brin de soleil, le cadre est agréable, nous déjeunons sur de grande table en bois. Ce moment de pause laisse les esprits s'évader. L'après midi sera riche et dense. Trois visites sont prévues : visite du laboratoire Heavy Stitching pour les tests produits, visite de l'atelier de prototypage textile où les prototypes des nouveaux judogis Outshock ont pris vie et visite du centre de recherche et développement. Franchement c'était passionnant. C'était même trop court pour chaque visite tellement il y avait de choses à découvrir. Vous allez voir. 

Nous serons rejoints dans l'après midi par plusieurs participants notamment Amaury et Sylvain.

14h – 14h30 Visite laboratoire Heavy Stitching 
Quentin officiera lors de cette visite. L'ingénieur essais (souvenez vous ce matin on parlait des métiers chez Decathlon) va nous présenter les missions attachées à sa fonction. Bon entre nous, j'avais un petit coup de barre à ce moment là ...

Je vous livre les informations que j'ai notées. L'ingénieur essais :

- travaille avec l'ingénieur produit pour définir des protocoles de test des produits en développement. Ces tests peuvent s'appuyer sur des panels utilisateurs. 
- propose aux fournisseurs des procédés pour s'assurer que ce qui sort de la production en janvier est identique à ce qui sort en décembre. L'idée est de contrôler la stabilité de la production
- accompagne les fournisseurs partenaires, avec qui Decathlon a une relation commerciale privilégiée, dans le management de leur laboratoire en interne. Cela concerne les produits pour lesquels Decathlon travaille en collaboration avec des fournisseurs. L'idée est de proposer des moyens d'essais directement dans les usines de production et les centres de prototypage tierce. Je me rappelle de l'exemple d'un sac à roulettes dont la technologie de la roulette était maîtrisée par un fournisseur et non par Decathlon.

Une fois précisé le rôle de l'ingénieur d'essais, Quentin nous présentera les différentes machines de test sur le site : trois machines pour tester des sacs, des machines pour tester les produits à températures extrêmes et une machine pour tester les impacts. 

Si j'ai bien compris, les judogis ne sont pas nécessairement passés par cet atelier de test. La résistance des coutures est évaluée a priori d'après le procédé de couture choisi et moins par des tests a postériori mesurant leur résistance.




14h30 -15h30 Visite de l'atelier de Prototypage Textile 




C'est THE lieu où tout est devenu concret pour la nouvelle offre judo d'Outshock. C'est ici que les judogis en version bêta ont vu le jour avant industrialisation. Marie la modéliste et Laurent Proumen l'ingénieur produits seront nos guides.

Marie nous explique le métier de modéliste avec beaucoup de passion. Le ou la modéliste "c'est une personne qui va, à partir d'un croquis style, élaborer un patronage de base qui va être mis en production pour faire un produit fini. Pour vous les kimonos ça a démarré par un croquis d'un styliste que la modéliste a repris. Elle a fait son patronage de base, les gradations (modification des mesures en fonction des différentes tailles de produit), expliqué comment tout cela se montait. Ensuite les prototypistes ont monté les premiers kimonos qui ont été essayés et ajustés jusqu'à être conforme avec les attentes du styliste et de l'équipe (on parle de bien-aller). Puis des tests d'usage sont réalisés pour valider le produit.

Un patron est donc défini pour chaque modèle de judogi. C'est en quelque sort le plan de fabrication du judogi. Un peu comme les plans d'une maison précisant les différentes pièces pour aider à la construction. Le patron sert à préciser les différentes parties du judogi cousues ensemble pour révéler le kimono de judo. C'est une étape importante. Le patron est enregistré informatiquement et envoyé sur une découpeuse automatique pour constituer les différents éléments du judogi prototype. Ça vous dit de voir à quoi ressemble une découpeuse professionnelle ? Ça tombe bien j'ai justement une petite vidéo.



Les judogis assemblés suite à la découpe sont testés comme Marie nous l'a indiqué précédemment et le patron peut être revu pour améliorer le "bien-aller". Par exemple, les manches ou le pantalon peuvent-être légèrement allongés ou raccourcis.

La réalisation du patronage, outre son intérêt qualitatif pour calibrer le produit, a un intérêt économique. Laurent Proumen l'explique très clairement dans la vidéo qui suit. Cela permet d'estimer le coût de revient et de négocier avec les fournisseurs.






15h30 -16h30 Séance d'essayage des judogis Outshock


Cette journée découverte couplée à l'opération commando du week-end est une opportunité pour Outshock de faire le point sur le taillant des judogis. Le taille quoi ? 

De ce que j'en ai compris le taillant, c'est un peu faire un produit avec des mesures idéales pour un humain standard. On en reparlera lors de la visite du centre de recherche et développement. Le kimono est créé pour répondre à une corpulence donnée : poids, hauteur en cm, tour de poitrine, tour de bassin, tour de taille ... Pour des raisons de simplicité le client en magasin choisira son judogi en fonction de sa hauteur en cm. Les autres mesures étant tacitement corrélées à la hauteur du judoka. Est-ce vraiment le cas ?

Cette séance d'essayage est un moyen d'avoir un retour. Chacun est invité à se faire prendre ses mensurations. La plus part des personnes sont venus avec leur judogis Outshock qui a déjà subi plusieurs lavages à des températures diverses et variées en fonction des souhaits de rétrécissement des uns et des autres. Laurent Proumen, l'ingénieur produits, écoute avec attention tous ces retours.

La prise de mensuration est aussi le moment d'en rassurer certains pour la compétition qui s'annonce ce week-end. La pesée est ce soir. L'opération commando est proche. Ce 6 avril 2019 aura lieu la 27e édition du tournoi Christophe Maquet, un événement par équipes mixtes, organisé par le JC Sainghin-en-Mélantois.  13 équipes sont prévues dont Blanc Mesnil judo, Flam 91, Sainte-Geneviève Judo  ... et deux équipes Outshock une pour l'Italie et une pour la France.

Lors de l'essayage, les kimonos de judo sont étiquetés au nom de leur propriétaire et complété par des judogis neufs pour être classés au sol par ordre de taille croissante. Chacun renseignera une feuille avec ses mensurations et donnera son avis sur l'essayage du kim dans sa taille, dans la taille en dessous et dans la taille au-dessus que ce soit pour la veste ou pour le pantalon.



Une fois les essayages terminés direction Decathlon Sportlab, centre de recherche sur le corps humain.

16h30 -18h00 Visite et présentation de Decathlon Sportslab, centre de recherche sur le corps humain
Decathlon SportsLab c'est en fait le centre de R&D dédié à "l'étude du corps du sportif au service de la conception des produits". Au cours de la visite, j'apprends que le centre est composé de 4 laboratoires :

- sciences du mouvement
- confort thermique
- sciences sensorielles et comportementales
- morphologie

Le laboratoire permet notamment de définir les mesures correspondant à chaque taille de kimonos de judo en s'appuyant sur des bases biométrique mondiales. Hyper intéressant !

Avant d'aller plus loin, j'ai trouvé en rédigeant cet article une vidéo de présentation du SportsLab. La voici :




Présent dans cette vidéo, Junfeng, notre guide pour cette fin de journée, est un membre du SportsLab et plus particulièrement du laboratoire morphologie. Dans la vidéo, ci-dessous, quelques informations et images capturées lors de la visite :




Vraiment très intéressant. Le laboratoire morphologie créé sur la base de données biométriques des mannequins type qui aideront à définir la correspondance entre les mesures des judogis et les tailles vendues en magasin. Et apparemment l'affaire n'est pas si simple que ça. Decathlon vise une clientèle mondiale. Junfeng nous donne en exemple les casques sportifs et nous demande si à notre avis il y a des différences entre l'Europe et l'Asie. Bonne question. J'avoue je n'en sais rien du tout. Le tour de tête est similaire. Bon alors pas de différence finalement ? Et bien si. Le tour de tête donne l'illusion d'une mesure identique. En fait, Junfeng nous apprend que la forme des têtes en Asie est plus large et moins profonde qu'en Europe ce qui donne en moyenne des circonférences proches et une structure différente. Finalement, la détermination de la taille d'un vêtement est beaucoup plus complexe que je ne l'aurais pensé. Vous aviez ça en tête ? Pas moi en tout cas ;-)


19h30 - Départ de Lille direction Paris
19h30 c'était l'heure prévue du retour ... Le train est finalement parti à 20h20 et arrivée une heure plus tard à Paris.


Cette journée découverte est terminée. Merci de m'avoir accompagné jusqu'au bout. Une dernière petite chose. Je vous ai parlé tout au long de l'article de l'opération commando de ce week-end. Je vous ai même indiqué que cela concernait la 27ème édition du tournoi Christophe Maquet, un événement par équipes mixtes, organisé par le JC Sainghin-en-Mélantois. Vous avez envie de connaître les résultats. Il suffit de demander. Je les ai trouvé. 

Sur 13 équipes la team Outshock équipée du judo 900 (voir l'offre judo plus haut) se classe 5ème après Flam 91, Blanc Mesnil Sport Judo, l'US Orléans Loiret Judo Jujitsu et Sainte Genevieve Sport Judo (du beau monde).

Dans le détail voilà le classement final :
1er : FLAM91
2ème: BLANC MESNIL SPORT JUDO
3èmes: US ORLEANS LOIRET JUDO JUJITSU et SAINTE GENEVIEVE SPORTS JUDO
5èmes : OUTSHOCK JC, JUDO SCOTLAND 1, JUDO SCOTLAND 2, JC SAINGHIN-EN-MELANTOIS 1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire