mercredi 21 octobre 2020

Réaliser un film inspirant sur le judo / Making an inspiring film about judo - Rees Dale

Making an inspiring film about judo. Rees Dale
 

Rees Dale - version Française

Rees Dale - English version

 

Rees Dale - version Française :


Le projet: Réaliser un film inspirant sur le judo de Rees Dale

Mon amour du judo m'a amené à commencer la production d'un film documentaire sur un groupe de jeunes femmes incroyables dans les régions rurales du centre de l'Inde. Elles ont surmonté les violences et la discrimination en tant qu'aveugles dans une société très dur envers le handicap. Elles utilisent le judo, le sport que j'aime, pour reconstruire leur vie.

Venant d'une famille touchée par la cécité, cette histoire n'a que plus d'intérêt pour moi. J'ai vu comment cela a affecté ma grand-mère vers la fin de sa vie et d'autres membres de ma famille.

Ayant vécu en Inde pendant de nombreuses années avant de déménager en Allemagne, où je suis maintenant basé, je suis d'autant plus conscient de la façon dont les déficiences visuelles peuvent affecter les personnes dans ce pays.

Mais la façon dont ces femmes ont utilisé leur judo pour reconstruire leur confiance, leur estime de soi et toute leur vie est vraiment inspirante et je suis enthousiaste, privilégiée et honorée de porter leur histoire à l'écran.

Le judo m'a beaucoup apporté dans ma vie, y compris la confiance d'apparaître en public pour lever des fonds pour ce film.

Nous collectons des fonds via un financement participatif pour lequel je sollicite, auprès de toute la communauté du judo, le moindre euro qu'il vous sera possible de nous donner pour aider à faire un beau film inspirant pour le monde entier afin de voir ce que notre merveilleux sport peut faire pour tous les gens qui y participent.

J'espère que le film encouragera davantage de personnes, filles, femmes, hommes, voyants et non voyants à venir vers notre sport et contribuera à éradiquer les violences contre les femmes en Inde et dans d'autres parties du monde.

Les personnages de notre film ont trouvé dans le judo le moyen idéal pour lutter contre leur situation et je demande très humblement l'aide de tout le monde pour collecter les fonds dont nous avons besoin pour que ce film soit fait et, surtout, vu.

Merci de nous soutenir dans la réalisation de ce film: https://gogetfunding.com/azadifilm/

J'espère pouvoir vous voir tous sur un tatami bientôt.

  Présentation en anglais
 
Qui est Rees Dale ?

Rees Dale est un monteur et réalisateur, il a travaillé sur divers films et productions télévisuelles en tant que monteur et en post-production et a réalisé de nombreuses publicités télévisées et deux courts documentaires récents, The Longest Journey & My Name is Aum,

Il est également ceinture noire de judo.

Il a commencer le judo relativement tard (26 ans). Après avoir été un joueur de rugby pendant toute sa jeunesse, une blessure a stoppé sa progression vers une carrière professionnelle de rugby. Pendant quelques années après sa blessure, il a lutté pour redécouvrir son amour du rugby, et a gardé la forme dans une salle de sport, au football puis au taekwondo. Mais il lui manquait quelque chose que le rugby lui avait apporté, probablement le contact et le côté physique.

Puis, il a quitté son Pays de Galles natal pour travailler et s'est retrouvé proche d'un club de judo (Finndai, Helsinki) et il a senti le besoin de s'inscrire. Au fur et à mesure de sa progression dans le cinéma et la télévision, il a continué son parcours judo à travers le monde (Bombay Judo Club à Mumbai, Malte Judo Academy à Malte et maintenant DJK à Berlin) jusqu'à, finalement, 15 ans environs plus tard, son amour du judo et du cinéma se rejoignent avec ce projet. 




Rees Dale - English version :


The project : Making an inspiring film about judo by Rees Dale

My love of judo has led me to beginning production on a documentary film about a group of incredible young women in rural central India, They have overcome abuse and discrimination from being blind in what is a very unforgiving society towards the disabled and are using judo, the sport I love, to rebuild their lives.

Having come from a family affected by blindness, this story has become even more important to me. I have seen how it affected my grandmother towards the end of her life and others in my family.

Having lived in India for many years before moving to Germany, where I am now based, I am even more aware of how visual impairments can affect people there.

But the way these women have used their judo to rebuild their confidence, self esteem and their entire lives is truly inspiring and I am excited, privileged and honoured to be bringing their story to the screen.

Judo has given me a great deal in my life, including the confidence to appear in public to raise funding for this film.

We are raising funds via crowdfunding and I am asking the entire judo community for any penny they might be able to spare to help us make a beautiful, inspiring film for the whole world to see what our wonderful sport can do for all people who take part.

I hope the film encourages more people, girls, women, men, sighted and non sighted to our sport and helps to eridicate abuse against women in India and other parts of the world.

The characters in our film have found judo the perfect way in fighting back against their situation and I really humbly ask for everyone's help in raising the funds we need to get this film both made and, importantly, seen.

Please support us in the making of this film: https://gogetfunding.com/azadifilm/

I hope to be able to see you all on a tatami soon.

 
Who is Rees Dale ?

Rees Dale is an editor and director he has worked on various films and television productions as an editor and within post-production and has directed many TV commercials and two recent short documentaries, The Longest Journey & My Name is Aum,

He is also a black belt in judo

He came to Judo relatively late in life (age 26). After having been a rugby player for his entire youth, injury stopped his progress into a professional rugby career. For some years after his injury, he struggled to rediscover his love for rugby but kept fit in a gym, football and then taekwondo. But he was missing something he got from rugby, probably the contact and physicality.

Then, he left his native Wales to work and found himself close to a judo club (Finndai, Helsinki) and had to join in. As he grew his career in film and television, he continued his judo journey around the world (Bombay Judo Club in Mumbai, Malta Judo Academy in Malta & now DJK in Berlin) until finally, 15 years or more later, his love of judo and film have come together with this project. 
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire