samedi 12 décembre 2020

3 questions à Claire Guillaud

 


Nouveau sur le blog, je vous propose des interviews ultra courtes et collaboratives. Ultra courtes car seulement 3 questions. Collaboratives car si vous le souhaitez un deuxième épisode pourra être produit en posant vos questions ici : je pose une question. Et si vous aimez je vous invite à partager le lien de l'article sur tous vos réseaux sociaux pour faire connaître Claire Guillaud et le projet du blog cestquoitonkim. Si vous souhaitez recevoir par mail les liens vers les prochains articles cliquez sur : je m'inscris. Je vous laisse en bonne compagnie avec Claire. Bonne lecture. 

 

 Claire Guillaud, 45 ans, Guadeloupéenne, ancienne judokate.
En quelque ligne, je vous raconte mon vécu, mes passions.




 

 

 

 

 

 

 

 Qui es tu ? (Présent)

1. Le Judo et moi 

C’est à Bordeaux, à l’âge de 14 ans, que j’ai découvert le judo, particulièrement en allant voir mon frère Jean-Noël lors de ses entrainements : http://www.cestquoitonkim.com/2020/11/3-questions-jean-noel-guillaud.html

De ce fait, je me suis inscrite quelques années plus tard. J’ai par la suite obtenue la ceinture noire 1er dan à mes 18 ans.

2. Mon parcours professionnel 

Militaire pendant de nombreuses années, précisément de mars 2000 à octobre 2020, j’ai pu gravir tous les grades d’engagée volontaire de l’armée de terre, notamment le « Service de Santé », en passant par le grade de soldat à Caporal-chef de 1re classe.

J’ai fait une reconversion dans la fonction publique d’état en tant qu’adjointe administrative et je suis désormais jeune retraitée militaire.

3. Claire à la radio 

Passionnée de musique, de danse et de communication, (Paris, 2014), j’ai eu l’honneur d’être contactée par Monsieur François HARPON dit « Yespapa » (chanteur, animateur radio, présentateur d’évènements) qui m’a donné l’opportunité de devenir coordinatrice d’une émission de « danses » sur P2M radio (web radio Caribéenne). Il m’a donné l’opportunité de faire l’avant-première du Zénith (Paris) David et Gino « Humoristes », sur une prestation de Kizomba avec mon partenaire de danse Olivier « Inekonito » sur l’un des titres de son album «Ambians’ la bon ». 

J’ai donc eu à ma charge, une grande responsabilité et une organisation qui m’a permis de préparer et de recevoir de très bons artistes. J’ai pu aussi proposer des émissions à thèmes tels que l’humour, la danse et comme collaboratrice, j’avais en charge la préparation des plateaux radios et la diffusion sur les réseaux sociaux (Facebook, instagram).

Dans la continuité de mon apprentissage sur le terrain, Madame Linda Nègre m’a proposé de passer derrière le micro, en me lançant en tant qu’animatrice radio, animant seule, mes propres émissions de « danses » sur Radio Fanfanmizik (web radio).

 

D'où viens tu ? (passé)

Née en Guadeloupe, je suis arrivée très jeune en métropole, à l’âge de mes trois ans. J’ai grandi et étudié à Bordeaux. (Une famille nombreuse 5 enfants) 
 
Issue d’une famille de sportive, je suis passée par 4 clubs de la Gironde JSSE Ste Eulalie (Ste Eulalie). Le Club Lormontais des arts martiaux CLAM) (Lormont), L'amicale Léonard Lenoir Montaud Nuit (Bordeaux Bastide) et le Club d’Eysines

J’ai eu l’occasion d’entreprendre de nombreux sports dès mon plus jeune âge tel que : majorette, danse moderne, gymnastique sportive (avec agrès), et judo de niveau national dans la région Bordelaise et international au niveau militaire.


Grâce à mes parents, qui sont de grands passionnés du sport, avec leur accord, j’ai intégré le sport-étude judo de Bordeaux. J’ai cumulé pendant ma carrière d’athlète les titres et les palmarès, de niveau national (civil, scolaire) et international militaire.

J’ai intégré l’équipe de France militaire de Judo en 2000, date de mon entrée à l’Armée et jusqu’à 2009.
 
J’ai été plusieurs fois médaillées aux championnats de France Militaire : dont mon titre de Championne de France en individuelle qui m’a permis mes sélections en Championnats du Monde Militaire. 
 
  • le premier en Hollande en 2000 où j’ai eu l’honneur d’être le porte drapeau de l’équipe de France Militaire  
  • le deuxième Championnat du monde en Azerbaïdjan avec une 5ième place par équipe et la 5ième place en individuelle en « 2004 »

Grande Passionnée, je me suis aussi investie en transmettant mon savoir et mon énergie dans la formation de jeunes judokas lors de mon affectation à Lyon pendant deux ans en obtenant le Certificat Fédéral d’Enseignement provisoire Bénévole (CFEPB) en 2006 en collaboration avec mon frère Jean-Noël
 

En 2009, suite à une blessure aux genoux, j’ai dû arrêter la compétition. J’obtiens en 2010, la Médaille de la Défense nationale échelon «Argent ».

J’ai été récompensée en obtenant la Médaille de la Jeunesse et des Sports échelon «Bronze» en 2012. L’année suivante, j’ai eu mon institution militaire, qui a voulu mettre à l’honneur une femme sportive de haut niveau et Militaire, « un article consacré à la journée de la femme », ce fut une grande consécration et grande fierté pour moi.

Par la suite, j’ai intégrée le groupe de bénévolontaires de la FFJDA. A ce titre, j’ai participé à l’organisation du Tournoi International de Judo à Paris-Bercy 2013 où j’ai pu assuré, l’accueil des Athlètes Mondiaux.
En tant que jeune journaliste, J’ai eu la chance d'interviewer, au Tournoi International de judo à Paris-Bercy 2019 (Grand Slam), la championne Olympique (2016) « Emilie Andéol ». (Voir le lien : https://www.facebook.com/story.php?story_fbid=10219186643963533&id=1430996916 )

C’est en 2015 que j’obtiens la Médaille de la Défense Nationale échelon « Or ».
Où vas-tu ? (futur)

Dans mon futur, j’aimerai voyager à l’étranger, pour me perfectionner dans la danse, spécialement en Kizomba et Salsa, continuer mes interviews en radio ou dans divers manifestations (sportives ou autres),

Ce que j’aimerai faire, aussi c’est d’obtenir une formation diplômante d’animatrice radio et de management artistique reconnue par l’état.

Je me vois finaliser, un jour, ma ceinture noire deuxième dan, « J’ai tout ce qu’il faut pour passer ma deuxième dan mais je n’ai jamais eu le temps de préparer les KATAS et les UV pour l’obtenir », continuer à encourager l’Equipe de France de judo au Grand Slam et aux Jeux Olympique de PARIS 2024 car le judo fera toujours partie de ma vie.

https://www.facebook.com/story.php?story_fbid=10221115439062205&id=1430996916

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire