samedi 16 février 2019

Paris Grand Slam 2019 : et si vous n'aviez pas tout vu ?




L'édition 2019 du Paris Grand Slam est terminée. Revivez ce week-end de judo grâce aux vidéos et liens que je vais partager avec vous. Ça vous évitera de chercher partout :-) Découvrez les rencontres et les expériences que j'ai pu faire grâce à mon accréditation presse. Je vous dis tout. D'ailleurs, je ne le dirai jamais assez, il se passe autant sur les tatamis que hors des tatamis. Suiver le guide, avec au programme : 


 >> Sur le tatami - jour 1 - vidéos et résultats


Samedi 9 février 2019, les catégories du jour sont :
Féminines : -48kg, -52kg, -57kg, -63kg 
Masculins : -60kg, -66kg, -73kg



• Article sur l'Esprit du Judo (presse spécialisée France) : GC de Paris 2019, J1 : Merci Clarisse, merci Tina ! 

Les résultats de la journée :
Féminine -48Kg
1. KONDO Ami (JPN)
2. KRASNIQI Distria (KOS)
3. GALBADRAKH Otgontsetseg (KAZ)
3. VAUGARNY Mélodie (FRA)
5. CLEMENT Mélanie (FRA)

5. GANBAATAR Narantsetseg (MGL)
7. KANG Yujeong (KOR)
7. LIU Ting (CHN)

Féminine -52kg
1. SHISHIME Ai (JPN)
2. TSUNODA Natsumi (JPN)
3. GIUFFRIDA Odette (ITA)
3. GNETO Astride (FRA)
5. ESTEO LINNE Nina Estefania (ESP)
5. MUNKHBAT Urantsetseg (MGL)
7. PIMENTA Larissa (BRA)
7. VALENTIM Eleudis (BRA)

Féminine -57kg
1. DEGUCHI Christa (CAN)
2. KLIMKAIT Jessica (CAN)
3. KIM Jisu (KOR)
3. TAMAOKI Momo (JPN)
5. LKHAGVATOGOO Enkhriilen (MGL)
5. SILVA Rafaela (BRA)
7. RECEVEAUX Hélène (FRA)
7. PAVIA Automne (FRA)


Féminine -63kg
1. AGBEGNENOU Clarisse (FRA)

2. TRSTENJAK Tina (SLO)
3. LESKI Andreja (SLO)
3. NABEKURA Nami (JPN)
5. BEAUCHEMIN-PINARD Catherine (CAN)
5. NOUCHI Aimi (JPN)
7. HORLAVILLE Yasmine (FRA)
7. RENSHALL Lucy (GBR)            
Masculin -60kg
1. TAKATO Naohisa (JPN)
2. SMETOV Yeldos (KAZ)
3. DASHDAVAA Amartuvshin (MGL)
3. NOZADZE Temur (GEO)
5. BEN DAVID Daniel (ISR)
5. TSJAKADOEA Tornike (NED)
7. PRECIADO Lenin (ECU)
7. PULKRABEK David (CZE)
Masculin -66kg
1. VIERU Denis (MDA)
2. MARGVELASHVILI Vazha (GEO)
3. ZANTARAIA Georgii (UKR)
3. SHMAILOV Baruch (ISR)
5. ABDULZHALILOV Abdula (RUS)
5. LOMBARDO Manuel (ITA)
7. ABDELMAWGOUD Mohamed (EGY)
7. SEIDL Sebastian (GER)
Masculin -73kg
1. HASHIMOTO Soichi (JPN)
2. TSEND-OCHIR Tsogtbaatar (MGL)
3. BASILE Fabio (ITA)
3. SHAVDATUASHVILI Lasha (GEO)
5. GJAKOVA Akil (KOS)
5. HEYDAROV Hidayat (AZE)
7. KARAPETIAN Ferdinand (ARM)
7. CHAINE Guillaume (FRA)

[Retour en haut]

 >> Sur le tatami - jour 2 - vidéos et résultats


Dimanche 10 février 2019, les catégories du jour sont :
Féminines : -70kg, -78kg, +78kg
Masculins : -81kg, -90kg, -100kg, +100kg



• Article sur l'Esprit du Judo (presse spécialisée France) : GC de Paris 2019, J2 : Malonga en or 


Les résultats de la journée :



Féminine -70kg
1. ONO Yoko (JPN)
2. PINOT MARGAUX (FRA)
3. NIIZOE Saki (JPN)
3. TIMO Barbara (POR)
5. GAHIÉ Marie-Ève (FRA)
5. NIANG Assmaa (MAR)
7. ZUPANCIC Kelita (CAN)
7. MATIC Barbara (CRO)
Féminine -78kg
1. MALONGA Madeleine (FRA)

2. MALZAHN Luise (GER)
3. CHEN Fei (CHN)
3. UMEKI Mami (JPN)
5. YEATS-BROWN Katie Jemima (GBR)
5. SATO Ruika (JPN)
7. TCHEUMEO Audrey (FRA)
7. POWELL Natalie (GBR)
Féminine +78kg
1. ORTIZ Idalys (CUB)
2. KINDZERSKA Iryna (AZE)
3. SONE Akira (JPN)
3. KIM Minjeong (KOR)
5. VELENSEK Anamari (SLO)
5. KALANINA Yelyzaveta (UKR)
7. NUNES Rochele (POR)
7. CHIBISOVA Kseniia (RUS)


Masculin -81kg
1. RESSEL Dominic (GER)
2. MUKI Sagi (ISR)
3. MOLLAEI Saeid (IRI)
3. KHUBETSOV Alan (RUS)
5. KHALMURZAEV Khasan (RUS)
5. MUSSAYEV Ruslan (KAZ)
7. CASSE Matthias (BEL)
7. ESPOSITO Antonio (ITA)           

Masculin -90kg
1. GWAK Donghan (KOR)
2. BOZBAYEV Islam (KAZ)
3. TOTH Krisztian (HUN)
3. NAGASAWA Kenta (JPN)
5. KOCHMAN Li (ISR)
5. MUKAI Shoichiro (JPN)
7. CLERGET Axel (FRA)
7. GANTULGA Altanbagana (MGL)

Masculin -100kg
1. LIPARTELIANI Varlam (GEO)
2. WOLF Aaron (JPN)
3. PALTCHIK Peter (ISR)
3. CHO Guham (KOR)
5. KUMRIC Zlatko (CRO)
5. BILALOV Niiaz (RUS)
7. IDDIR Alexandre (FRA)
7. KOTSOIEV Zelym (AZE)

Masculin +100kg
1. KIM Sungmin (KOR)
2. HARASAWA Hisayoshi (JPN)
3. KAGEURA Kokoro (JPN)
3. KOKAURI Ushangi (AZE)
5. GROL Henk (NED)
5. SASSON Or (ISR)
7. KHAMMO Yakiv (UKR)
7. HEINLE Sven (GER)



[Retour en haut]

>> Sur le tatami - la salle d'échauffement


Inaccessible du public, la salle d'échauffement est entrouverte aux journalistes. Dans la salle presse, une feuille de papier sur un bureau, plusieurs créneaux. Il faut s'inscrire pour pouvoir être présent 30 min dans l'anti-chambre de la compétition. A l'heure dites, un bénévolontaire m'escorte pour passer les différents points de contrôle présent dans les sous-sols de l'Accor Hôtel Arena. Je suis équipé pour l'occasion d'une chasuble noir FFJDA où est inscrit dans mon dos et en gros caractères : PRESSE. Une fois arrivé, c'est partie pour 30 min. Il est un peu plus de 12h. La salle est pleine à craquer. Les écrans retransmettent au fonds les combats. Une voix lointaine annonce les appelés aux futurs combats. La voix bafouille parfois devant les noms compliqués de certain(e)s judoka(te)s étrangèr(e)s. Dans cette salle, je me demande comment vous faire découvrir ce lieu et les judoka(te)s. Alors je prends quelques photos. Je prends quelques vidéos. J'avoue j'aimerai bien échanger avec des judoka(te)s, apprendre quelques astuces judo sur le kumikata, sur les combinaisons de techniques. Pourtant, je n'arrive pas à nouer le contact. Les compétiteurs sont concentrés, ils se préparent. Des judokates reviennent parfois en pleurs après leur combat perdu. Je suis, parfois, presque gêné et en même temps conscient que c'est un privilège d'être là. Je vois dans un coin de tapis l'équipe de France. D'ailleurs, c'est toujours le même chaque année. Je force un peu ma timidité et m'approche de Clarisse Agbegnenou pour saluer sa victoire et lui souhaiter un bon rétablissement. Elle me réponds avec beaucoup de gentillesse. Les 30 minutes se terminent. C'est le moment pour moi de partager avec vous mes quelques images. 






[Retour en haut]

>> Hors des tatamis - les interviews de compétiteurs


Equipé de mon smartphone Samsung et de mon réflex Canon EOS 700D, j'ai filmé pour vous toutes les vidéos ci-dessous. Toutes ? Enfin presque. J'ai tenté de faire un facebook live lors de la conférence de presse de Clarisse Agbegnenou. Ça fonctionnait plutôt bien sauf que ... pile au moment où je me suis lancé pour lui poser des questions problème technique. La vidéo s'arrête. Vraiment rageant ! Je vais pourtant vous partager la vidéo grâce à Claire de P2M radio qui filmait aussi pour son facebook live et qui m'a autorisé à mettre ici son enregistrement. Vraiment très sympa :-) Vous verrez aussi, entre autre, une vidéo exclusive du bilan du week-end par Stéphane Traineau le Directeur des équipes de France. Exclusive car réalisée le dimanche soir assez tard. Il ne restait dans la zone mixte qu' Europe 1, France Info et moi-même. Les deux premiers ayant enregistré uniquement en audio. Vous trouverez aussi d'autres images réalisées pour vous. Je vous laisse les découvrir. N'hésitez pas à réagir en commentaire ;-) 
















[Retour en haut]

>> Hors des tatamis - les expériences


J'ai vécu deux expériences au Paris Grand Slam 2019 : un escape game et une exposition dans le cadre de Japonismes 2018

L'escape game était une sacré expérience ! Première immersion en réalité virtuelle pour moi. Au Paris Grand Slam ? Oui. oui. Où ça j'ai rien vu dans les couloirs ? C'est normal. L'escape game était en démo dans une salle à côté de la salle presse derrière une porte presque anonyme. Une fois la porte poussée, j'étais accueilli par Céline de la société IHM TEK pour tester la version alpha d'un escape game virtuel sur les valeurs du judo. Je suis équipé d'un casque et de deux manettes. Je m'apprête à vivre deux niveaux du jeu. Impressionnant à quel point la réalité virtuelle nous transporte dans un autre monde. Je suis dans un petit atelier. Une grande table de bois est présente au centre. Je joue en équipe avec d'autres membres de la société IHM TEK. Le décor, les personnages sont enfantin. Sous les traits d'un jeune garçon en judogi maître Kawaishi donne les premières indications. Il faut se transmettre des objets, travailler ensemble et réparer une hélice pour passer au niveau suivant. J'ai compris plus tard qu'il s'agissait de la mise en application du principe d'amitié prévu au code moral du judo. Le second niveau m'a propulsé au commande du gouvernail d'un ballon dirigeable. Un peu à gauche, à fonds à droite je suivais un chemin vertueux symbolisant le respect de l'environnement pour retrouver Jigoro Kano en haut d'une montagne. La société IHM TEK fera d'autres démo. L'objectif étant de pouvoir présenté le jeu complet aux Jeux Olympique de Tokyo en 2020. Bon à savoir, la société recherche des financements. Elle est en pleine réflexion sur le sujet et prévoit notamment des espaces publicitaires dans le jeu. Voilà le lien vers leur site web : www.ihmtek.com.

Autre expérience, en réalité réelle, dans le cadre de Japonismes 2018, une exposition dans le grand hall de l'Arena autour du judo. Bonne découverte des photos et des descriptions.


 







[Retour en haut]

>> Hors des tatamis - les rencontres


Le Paris Grand Slam qu'on se le dise, c'est un lieu magique pour faire de belles rencontres entre passionnés de judo. Je suis présent depuis 2015 et je suis toujours autant convaincu que ce tournoi va au delà de ce qu'on voit sur les tatamis. C'est un lieu d'échanges et de création. Des graines sont semés pour éclore un peu plus tard. Que de belles rencontres !

Je veux déjà saluer mes amis bénévolontaires. Sans eux le Paris Grand Slam ne seraient pas ce qu'il est. Ces judokas bénévoles sont à l'image de tous les bénévoles qui travaillent sans relâchent pour faire vivre le judo : au top ! Ça m'a fait vraiment plaisir de vous revoir. Tout comme, j'ai eu beaucoup de plaisir à revoir en vrai mes amis co-administrateurs du groupe Facebook Tu sais que tu es judoka quand (groupe secret - 7000 membres). Coucou Alexane (oeil de lynx), Elodie et Véronique ! C'était très sympa aussi de revoir Corentin le futur ingénieur spécialiste de tout les judokas compétiteur dont on n'arrive pas à prononcer le nom et Yohan le futur nutritionniste de premier rang et animateur de la page Facebook la vie d'un judoka. Vous êtes au top les amis :-) Une pensée aussi à tous mes amis photographes qui viennent tout comme les bénévolontaires offrir leur temps, leur matériel (plusieurs milliers d'euros, un truc de malade !) au service de la promotion du judo. Hello Fabrice Bouvart, Stéphane Bonnet (le roi de la blagounette), Gael Junker, Mathieu Chouchane, Edouard Turpin, Marc Berthier, Aurélien Brandenburger, David Plet (qui tient aussi la page Hajime, souriez - Le judo en photos - DLM Pictures Photographies), l’œil du Margouillat, Philippe Rabouin. J'espère n'avoir oublier personne. Je regrette juste l'absence du photographe Emeric Le Person que j'ai toujours plaisir à croiser habituellement lors de ce tournoi. Un petit clin d’œil aussi à deux personnes rencontrées dans cette antre du judo : Claire et Thierry. Claire est animatrice pour P2M radio et la joie de vivre se lit sur son visage. Thierry que j'ai rencontré dans la file d'attente d'une boulangerie à côté de l'Arena est un commissaire sportif d'Occitanie. Nous avons, entre autre, échangé sur le travail des vestes rouges et des officielles en région. Très sympa. Une pensée aussi à toute l'équipe de la fédé et surtout à Fanny toujours au front à chaque tournoi.Un grand merci à tous ceux dont je ne cite pas le nom, c'était très sympa d'échanger avec vous :-)

Les rencontres, c'est aussi le hasard, la découverte d'animateurs de stands et d'auteurs de livres sur le judo dans les coursives de l'Accor Hôtel Arena. Je vous raconte ça en image.



Pour la petite histoire, la vidéo s'est faîte en quelques secondes. J'ai été impressionné, juste après avoir dit go, à quel point Frédéric Lecanu a enchaîné sa présentation. C'était super fluide. Commentateur c'est un métier.



J'ai eu le privilège d'avoir un entretien avec le vice-président de KuSakura, Monsieur Nomubasa Hayakawa. Entre nous, au moment de notre tête à tête je ne connaissais pas son titre.  Nous avons échangé à propos de la présence de KuSakura au Paris Grand Slam, de sa proximité avec le site KuSakurashop (gérer par un français au Japon) et de son embauche toute récente d'un français dans l'équipe de KuSakura et bien sûr un peu sur les judogis ;-) C'était très intéressant.



J'ai découvert, à travers un échange avec Frederico, la marque PROGAME qui développe des tatamis clipsés entre eux. Le modèle compétition est depuis peu homologué par l'IJF. Regarder à côté de l'écran le bout de tatami. Le système de clipsage est bien visible en blanc. Comme quoi il est possible d'innover dans ce secteur. Et ça c'est bon pour nos doigts de pieds (les tatamis ne s'écartent pas). Vous savez de quoi je parle ;-)


David Larose en pleine séance dédicace pour son livre de la Dass aux Jeux Olympiques - Les 3 vies de David Larose.Il a tenu bon malgré un mal de tête le dimanche.




Si le Judo World Tour vous intéresse vous pouvez lire deux articles sur le blog : Tout quitter ! Voyager ! Visiter le monde ! et Judo World Tour : avis sur le livre de Morgan Girardeau.


Voilà cet article touche à sa fin. J'ai pris beaucoup de plaisir à être présent pour vous au Paris Grand Slam 2019. J'espère que ces quelques lignes sur ce fantastique tournoi vous auront fait plaisir. Si vous avez envie de découvrir d'autres choses sur les coulisses du Paris Grand Slam je vous invite à revoir mes anciens articles en cliquant sur ce lien : Paris Grand Slam. A très bientôt pour de nouvelles aventure avec le blog cestquoitonkim ;-) 

[Retour en haut]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire