jeudi 31 octobre 2019

Dirigeants, 5 conseils pour pitcher votre club




Faire partie de l'équipe dirigeante du club, quel plaisir et en même temps quelle galère ! La passion est là. Les projets ne manquent pas et dans le même temps les moyens sont sans limites limités. Un vrai casse-tête. 

Commence alors un chemin de croix : recherche de subventions auprès de représentants d'administrations, recherche d'entreprises favorables au judo et prêtent à mettre la main à la poche, trouver qui, parmi les parents d’élèves ou les élèves adultes, pourraient favoriser certaines démarches, recrutement de judokas de talent ... Bref ! L'équipe dirigeante se doit de convaincre différents interlocuteurs. Elle doit partager sa vision. 

Pour les aider, il existe une arme de conviction massive : le pitch. En deux mots, c'est une présentation orale dont le but est de proposer un projet en quelques minutes. Un livre m'a été conseillé lors d'une initiation au pitch et je me suis dit que ça valait le coup de vous en parler. N'hésitez pas à me dire si j'ai eu raison en commentaire :-)

Je partage avec vous 5 conseils extrait du livre "Parler en public : TED le guide officiel" aux éditions J'ai Lu et commenté par mes soins.  Un livre écrit par Chris Anderson qui gère les fameuses conférences TED depuis 2001. Les Ted c'est quoi ? Des conférences où des personnes ont 18 minutes pour captiver un auditoire et le faire adhérer et/ou réfléchir sur des idées nouvelles.

Certains vont me demander la référence pour obtenir le livre et aller plus loin, je vous donne dès maintenant le lien comme ça c'est fait : lien vers le livre

C'est parti pour les 5 conseils !


Conseil 1 : Préparer un plan avec un fil conducteur. C'est la base selon l'auteur. La tentation peu être grande de se lancer directement dans un discours. Le risque : partir dans des détails inutiles pour celui qui les entends. L'objectif est de convaincre. Il faut mettre toutes les chances de son côté. Il faut investir du temps au démarrage. Cette "épine dorsale" du discours permettra de faire le tri dans toutes les idées que vous pourriez communiquer pour choisir les plus percutantes quitte à mettre sous le tapis certains éléments. Un des exemples de plan est le suivant :
  • Introduction : on établit le sujet 
  • Contexte : on explique l'importance
  • Idées principales
  • Implications pratiques
  • Conclusions

Conseil 2 : Votre discours est un cadeau pour ceux qui vous écoutent. Faîtes en sorte qu'ils comprennent ce que vous dîtes. Pas de jargon judo ou associatif. Selon Chris Anderson "La magie du langage n'opère donc que si l'intervenant et les spectateurs le possèdent en commun". Devenez donc des magiciens ;-)

Conseil 3 : Faîtes vivre votre fil conducteur (conseil 1) grâce à différents outils mobilisables en tout ou partie selon vos choix : le contact, la narration, l'explication, la révélation. Sans vouloir résumer le livre, le contact est l'art de se synchroniser avec l'auditoire. Montrez votre côté humain et chaleureux y compris votre vulnérabilité.  La narration est l'art de conter une histoire qui tient en haleine son auditoire. Il nécessite encore plus de bien préparer son discours et un talent de conteur. L'explication doit intrigué et piqué la curiosité en suscitant des interrogations parmi l'auditoire. On part du présent pour introduire un à un les concepts grâce à des métaphores et des exemples. La révélation c'est la recherche de l'effet "waouh". Faîte rêvez votre auditoire en leur parlant de l'avenir est un des moyens cité dans le livre. Faîte les devenir des héros en les embarquant dans le projet.

Conseil 4 : Connaissez votre style et ne vous en laissez pas imposé un autre. Quand je dis style, je pense à la méthode pour délivrer votre message le jour J. Chris Anderson indique dans son livre deux familles : ceux qui rédigent intégralement leur texte pour le lire et/ou le réciter et ceux qui préfèrent structurer leur discours sans pour autant le rédiger et laissez place à la spontanéité. Essayer. Tester vous. Trouvez votre style. Les deux ont leurs avantages selon l'auteur.

Conseil 5 : Devenez des magiciens. Tester votre pitch sur vos amis avant de le délivrer à la bonne audience. Tant pis pour eux, ils vont passer un sale quart d'heure. C'est pour la bonne cause. Vous verrez bien s'ils sont captivés par votre message ou s'ils décrochent complètement. Choisissez des personnes qui iront au delà du poli "c'est très bien" pour vous dire droit dans les yeux ce qui ne va pas. J'ai extrait du livre de Chris Anderson les principales questions à poser à l'issue de votre présentation :

  • Ai-je capté votre attention dès le début ?
  • Suis-je parvenu à établir un contact visuel ?
  • Y avait-il assez d'exemples ?
  • Le ton et le rythme étaient-ils assez variés ?
  • Est-ce que j'avais l'air de recraché du par cœur ?
  • Et mon humour ? Naturel ou raté ? Est-ce que j'en ai mis assez ?
  • Avez vous remarqué un truc qui clochait comme faire claquer ma langue ou un tic de langage ?
  • Y a-t-il eu des temps morts où vous êtes dit : "c'est un peu long"  ? Y a-t-il des choses que je peux couper ?

 Réajuster le tir en fonction.


J'espère que vous ferez un bon usage de ces 5 conseils. Ce petit recueil de conseils sur l'art du pitch à la sauce Ted est agréable à lire, très inspirant et je trouve qu'il donne confiance dans sa capacité à prendre la parole. Notamment les passages sur la vulnérabilité en tant que force pour l'orateur. Je m'arrête là, difficile de tout résumer. Je peux juste vous dire que bien d'autres conseils vous attendent dans "Parler en public : TED le guide officiel" aux éditions j'ai lu. 

Je vais garder ce livre dans un coin de ma bibliothèque pour le lire et le relire. J'espère que cet article vous sera utile. Tous mes vœux de réussite dans vos projets et si vous avez des astuces n'hésitez pas à les partager en commentaire. 

Pour terminer je ne résiste pas à l'envie de vous partager une petite vidéo issue d'un TED (Ted en anglais sous-titré en français).  Bye.




______
Merci aux éditions J'ai lu de m'avoir mis à disposition un exemplaire du livre suite à ma demande.
Merci aux membres du groupe cestquoitonkim. Ils comprendront :-)

samedi 12 octobre 2019

Réforme de la progression Française du Gokyo de 1920 à 2019

Porgression Française Gokyo


Daniel Fournier, entre autre, administrateur de la page Culture Judo vous propose un article sur la réforme de la progression Française du Gokyo de 1920 à 2019. Bonne lecture.

Référence historique du Gokyo Kodokan Judo de 1920

Si Kano shihan à révisé son Gokyo de 1895, il s’appuyait sur un fait pertinent que la progression ne devait pas être focalisée sur Tori mais plutôt sur Uke. En effet à cette période il n’existait aucun apprentissage spécifique des ukemi (chutes) et cet acquisition se faisait qu’au travers des projections réalisées par tori (conférence Carl de crée 2005). Nous le voyons bien dans les diverses photos des pratiques de cette époque, aucune photo ne montre les étudiants du Kodokan dans des phases de travail des Ukemi.



1992, première réforme de l’apprentissage Français

En 1992 un classeur destiné aux enseignants montre la progression qui sera appliquée jusqu’à ce jour. Nous avons un apprentissage différent, et les étudiants apprennent en dehors du Gokyo l’art des Ukemi (chutes).

Donc cette méthode met un accent particulier sur une progression douce pour Tori dans des techniques simples à réaliser. Le principe étant qu’au fur et à mesure de l’enseignement Tori réalise des techniques de plus en plus complexes.



2019, nouvelle réforme du Gokyo Français

Cette année est enfin paru la nouvelle progression Française, et celle-ci a une cohérence pédagogique dans son évolution. En effet en fonction de l’âge des étudiants (à partir 6 ans) et propose jusqu’à la ceinture Orange une étude dans laquelle Tori est stable par des techniques où il a ses deux pieds au sol (voir un pied et un genou), d’ailleurs les premières techniques seront des Otoshi dans lesquelles Uke chutera de moins haut. Puis les chutes seront plus haute mais maîtrisée par tori (Uki-goshi et O-goshi) et enfin des chutes simples ne présentant pas de difficultés particulières (De-ashi-harai, Ko-soto-gari etc …).




Par la suite cette progression fera évoluer Tori vers la pratique de projection avec de grandes amplitudes et du travail de Tai-sabaki etc...

Cette nouvelle progression se rapproche au plus prêt de l’esprit de Kano shihan dans lequel il se doit d’y avoir une progression mutuelle entre les deux partenaires que sont Tori et Uke.

Même si ce livre très bien conçu, comportant de nombreuses photos et clair dans ces explications, représente un coût non négligeable pour les enseignants (tout les clubs n’ont pas les moyens financier de l’offrir à leurs enseignants) il est incontournable et doit absolument être acquis par tout les éducateurs de Judo. Grande ligne de la nouvelle progression :

Initiation 1 Tori stable sur ses appuis. Uke réalise des chutes de petites hauteurs. Uke réalise des chutes simples.

Initiation 2 Tori : Educatifs de rotation et de placement. Progression vers les techniques à un seul appui. Abord de la réaction droite/gauche.

Perfectionnement global 1 Passage aux techniques de grande amplitude sur un appui. Réaction droite/gauche. Principe du Kake. Introduction au Sutemi.

Perfectionnement global 2 Techniques de soulevés.

Perfectionnement Individualisé 1 Apprentissage des saisies de jambes (interdites en compétition). Apprentissage de l’énergie de l’attaquant contre lui-même. Apprentissage de l’utilisation de son corps pour projeter avec les Makikomi.

mardi 1 octobre 2019

Audible : ça vaut vraiment le coup pour un judoka ?



Si vous aimez les livres, si vous aimez les podcasts, si vous dirigez un club, si vous avez de long trajet en transport, si vous aimez apprendre alors cet article va peut-être vous aidez à identifier si le service Audible est intéressant pour vous.

L'idée de cet article m'est apparu lors d'une journée d'été. Je patientais entre deux trajets sur un quai parisien en attendant mon train. Là devant moi une publicité pour le service Audible. Ce service d'Amazon propose des livres audios. Des livres à écouter n'importe où. Une question à commencer à naître dans mon esprit. Ce service peut-il être utile pour les judokates et les judokas ?

Je vais tenté d'y répondre simplement en observant le catalogue de livres à écouter et en testant moi-même le service grâce à l'offre d'essai gratuite.

Concernant le catalogue de livre audios, on ne va pas se mentir, l'offre est assez pauvre question judo pur.  L'offre semble, par contre, un peu plus étoffées sur les à-côtés du judo.





Chacun des titres de livres renvoient vers la fiche du livre où il est possible d'écouter un extrait. C'est bien utile même si les extraits, de l'ordre de quelques minutes, sont un peu trop court  à mon goût pour ce faire une vrai idée du livre. 

J'espère que ce petit tour d'horizon vous éclaire sur le catalogue de livres à écouter.

Personnellement, j'ai eu envie de tester le service. J'ai cliqué sur offre d'essai gratuite et me suis connecté à mon compte. Amazon me demande alors mon numéro de carte bleu. Je vous avoue je suis pas très fan de devoir donner mon numéro de carte pour bénéficier d'une offre d'essai gratuite. En même temps, il est possible de résilier l'abonnement pour éviter de se faire facturer si l'offre d'essai ne donne pas envie de poursuivre. Pour la bonne cause, j'ai donné mon numéro de carte et j'ai confirmé ma demande d'essai du service Audible.

Bien loin du judo, un livre me fait de l’œil. Je commande donc pour le test le livre Disruption: Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée. J'appuie sur sur le bouton "acheter avec un crédit Audible". Après avoir cliquer je découvre que le livre peut être écouté uniquement via l'application Audible sur smartphone et tablette ou via le site Audible pour les mac et les PC. Je pensais recevoir un mp3 pour pouvoir l'écouter dans le métro. C'est un peu plus compliqué que je ne pensais. Je démarre une recherche sur le web pour pouvoir disposer d'un mp3  ...

Eureka ! J'ai trouvé. Il existe un moyen pour le faire. Il va falloir retrousser ses manches. Tout d'abord il faut télécharger l'application Audible Download Manager pour recevoir le livre au format aax. Puis il faut convertir le fichier aax sur le PC en fichier mp3 via le le logiciel openaudible. Vous pouvez observer la vidéo en anglais ci-dessous pour mieux comprendre. Ça a bien fonctionné pour moi :-)



N'oubliez pas si finalement le service ne vous satisfait pas, il convient de se désabonner en allant sur Bonjour <votre nom> ! puis mon compte et résilier mon abonnement comme la vidéo en anglais ci-dessous le montre.




Voilà j'espère que cet article vous aura aidez à identifier si le service Audible est intéressant pour vous. Je laisse à chacun le soin de répondre à cette question. Bye et à très bientôt.

vendredi 20 septembre 2019

Comment j’ai mémorisé les 97 techniques de l’UV2 : la carte heuristique


Yannis ceinture noire au judo self-défense Marly-Le-Roi et créateur de la société SoPerform ! présente son astuce pour mémoriser sereinement les 97 techniques de l'uv2 : la carte heuristique ou autrement appelé mind mapping. 
Bonne lecture !


Déjà 22 ans que je suis ceinture noire, 22 ans régulièrement interrompus par des blessures et trois paternités. J’ai repris sans interruption depuis 5 ans et il est temps de songer au deuxième dan. Les unités de valeur (U.V.) ne sont plus les mêmes. Si les 100 points en combat et les katas restent inamovibles, la nouveauté en 2019 concerne cette U.V. 2 qui agite les discussions dans les vestiaires depuis plus d’un an. 


Problématique



Je me penche sur les textes et je me dis qu’il va falloir trouver des réserves de mémoire ! La liste du référentiel technique comporte 82 noms répartis en 7 colonnes (52 debout et 30 au sol), auxquels viennent se rajouter les 15 attaques imposées. Nous en sommes donc à 97 prises à retenir en tant que Tori, mais aussi pour mon Uke. L’objectif est dans six mois, un travail conséquent !

Je me rends compte aussi après discussion avec mon professeur que j’avais sous-estimé l’autre partie de l’U.V.2, la démonstration technique. Cette démonstration consiste en une présentation d’une technique debout, une autre au sol, puis une technique de défense Ju-Jitsu. Je vais devoir préparer une prestation complète en montrant les fondamentaux, mais aussi différents enchainements, opportunités, contres, points de contrôle… avec aussi en tête cette remarque sur mon travail de défense : « on voit bien que tu ne fais pas de Ju-Jitsu ! ».

Je commence à travailler mon geste. Je note, raye, teste des enchainements, des réactions en essayant d’apporter quelque chose liée à ma pratique du judo. Au fur et à mesure la liste s’allonge, se complexifie et mon Uke et moi répétons inlassablement. Et les premières difficultés apparaissent. Les plus fréquentes sont liées à la mémoire, avec les 97 techniques à retenir dans leurs noms japonais mais aussi l’ordre des séquences des prestations de la partie technique. Cafouillages, inversions, synchronisation aléatoire entre Uke et Tori s’éparpillent le long de la prestation. Le temps devrait répondre à cette problématique, mais il est déjà consacré en grande partie à une famille de 3 enfants et des journées de travail bien remplies.

A cela s’ajoutent des aspects de logique qu’un juge expérimenté aperçoit immédiatement, des redondances (trois utilisations de Ko Soto Gari c’est deux fois de trop) ou des oublis flagrants (pourquoi n’utiliser que deux types contres?).


La Carte Heuristique à mon secours



Et là le déclic s’opère. J’utilise au quotidien un outil formidable, non seulement pour mon travail, mais aussi pour ma vie personnelle : la carte heuristique, ou mind-mapping. Pourquoi ne pas utiliser la carte heuristique pour l’U.V.2 avec tous les apports en réflexion, en efficacité, en créativité et en productivité que m’apportent ces cartes au quotidien ? La formalisation de la méthode date des années 1970 et s’est développée depuis. La carte heuristique permet de synthétiser sous la forme d’une carte, de mots clés selon les informations et idées de notre cerveau. La carte heuristique se présente sous forme de graphique avec ou sans couleur, des dessins ou symboles avec des branches et ramifications en fonction de votre façon de retenir les prises. Pour plus d’informations, vous pouvez vous renseigner sur le site de Stéphane Perchant, un ami judoka, que je considère comme le spécialiste de la formation à la carte heuristique : www.sp-mind.com.

Voici un exemple de ramifications que j’ai utilisé pour mémoriser les immobilisations. Cette façon de présenter les prises correspond à ma façon de penser*.

J’ai regroupé les immobilisations en deux groupes : contrôle costal (Kesa Gatame) et sternal (Shiho Gatame). Premier avantage de cet embranchement, je reprends les mots japonais racines et je facilite ainsi la mémorisation des cinq prises, puisque je n’ai plus les deux derniers termes à retenir. Ensuite, j’ai décidé de raccrocher les variations (Kuzure) à la technique de base. 



Après avoir mis sous forme de cartes heuristiques les sept catégories de prises à retenir (les 82 prises!), je me lance dans la transformation de mes notes en carte. Ci-dessous, je vous présente la première version. Trois défauts sautent aux yeux : 
  1. Les enchainements et les contres sont un peu « maigres » par rapport aux opportunités. Elles comportent deux prises alors que je présente quatre opportunités pour faire tomber mon Uke. 
  2. A deux reprises je fais chuter sur Ko Soto Gari, dans les enchainements, puis dans les contres. 
  3. Démontrer le blocage puis le refaire avec le contre à chaque fois est peut-être un peu complexe.


Je ne dois pas oublier non plus que l’ensemble de la prestation, Debout, Sol et Défense doit rester dans les 5 minutes réglementaires.

Deux choix s’offrent à moi. Soit, je réduis le nombre de techniques présentées en opportunités, soit je rajoute des enchainements et des contres. Il s’agit là d’une prestation technique pour le deuxième dan, la première option ne doit pas en être une ! je vais donc rajouter une technique supplémentaire pour les deux groupes, remplacer un des deux Ko Soto Gari. Pour rester dans les cinq minutes j’enlève mon Haraï goshi des opportunités et je maintiens la démonstration des blocages avec les contres.

Finalement, ma carte me permet d’avoir une prestation équilibrée entre les différentes parties et d’éviter les redondances. Par ailleurs, elle m’a permis d’échanger facilement avec mon Uke, non seulement sur la mémorisation des séquences, mais aussi sur la logique des placements et des réactions du tandem.



Une U.V. validée avec succès



Le samedi fatidique arrive et je me présente à l’U.V.2. Tout se passe comme prévu, pas d’erreur ou d’hésitation, le dynamisme de la prestation est là et l’UV est validée ! Le juge nous félicite sur la qualité du travail mais je retiens surtout le rendu, satisfaisant mon côté perfectionniste.

L’utilisation de la carte heuristique m’a permis de mémoriser plus facilement toutes les prises et les séquences. Elle a aussi facilité la présentation d’un travail technique équilibré et m’a permis de travailler O Soto Gari sous toutes ses facettes.


A vous de jouer



Vous pourrez utiliser cette carte pour passer votre propre examen, mais essayez de la personnaliser, chacun a ses forces, faiblesses et formes de corps qui imposent des réactions et techniques différentes. Une fois votre U.V. validée, « likez » la page Facebook de mon club (Judo Self défense Marly-Le-Roi) et laissez-moi un message. Bonne chance !

Je remercie mes professeurs, Franck et Patrick, qui m’ont aidé à préparer cet exercice. Je tiens particulièrement à dire merci à Séverine qui a sacrifié un nombre incalculable d’heures de judo pour me servir d’Uke. L’ensemble des graphiques a été mis en forme par Stéphane, formateur en cartes heuristiques.

*Dans mes fiches finales, j’ai inséré des images récupérées sur internet et que je n’ai pas reproduit ici pour respecter le droit d’auteur des dessinateurs. Logiciels utilisés : X Mind, Ithoughts

dimanche 21 juillet 2019

Ce livre sur la prépa physique judo peut-il t'aider ?


Cet article concerne le livre "La prépa physique Judo" d'Aurélien Broussal-Derval aux éditions 4 trainer (livre disponible en cliquant ici > lien vers le livre). Il bénéficie d'un partenariat avec la maison d'édition. Olivier lecteur du blog a rédigé cet article en toute indépendance. 4 trainer a reçu son avis avant publication pour pouvoir le cas échéant faire jouer son droit de réponse. Je vous souhaite une excellente lecture de l'avis d'Olivier judoka au club "La Denfert Danjoutin".



Je me présente je m’appelle Olivier, j’ai 40 ans et je suis ceinture noire 1er Dan. Quand David a proposé de découvrir ce livre sur la préparation physique je n’ai pas hésité car je suis curieux de nature.

A réception du livre ma première impression a été de me dire quelle épaisseur j’espère que je ne vais pas me perdre en route ! 

Ensuite j’ai commencé à m’y plonger et je me suis aperçu qu' Aurélien Broussal-Derval sait vraiment de quoi il parle. Il présente une approche globale et explique comment booster notre physique pour devenir un meilleur Judoka mais pas au détriment de la technique. Il ne suffit pas de pousser de la fonte ou de courir pendant des heures mais trouver les bons exercices faits de la bonne façon en adaptant à la morphologie et l’âge de chacun.

Pour entrer dans le détail, visuellement ce livre est très bien conçus en alternant les descriptions du besoin les solutions proposées et les illustrations des exercices correspondants. Au fils des pages on comprend que pour préparer le corps aux exigences du Judo il faut bien le connaître !

Il ne faut pas confondre endurance et capacité a enchainer de 5 ou 7 combats d’une durée moyenne de 7 minutes fractionnées par des Mate de 30 secondes. Il faut pourvoir enchainer les phases de d’attaque dynamique pouvant aller jusqu’à 1 minutes tout en encaissant des phases défensives sans perdre la lucidité nécessaire à prendre le dessus sur son adversaire.

J’ai apprécié le potentiel de ce livre à toucher un public large dans le judo :
  • Les jeunes compétiteurs qui veulent passer un cap
  • Les combattants de hauts niveaux qui veulent confirmer
  • Les enseignants pour apporter des exercices à valeurs ajoutés sans lasser dans l’effort

N’étant pas judoka de haut niveau mais accompagnant des enfants en compétition je vois bien les gains que l’on peut apporter grâce à la variation des exercices. Lorsque l’on veut intégrer du physique dans le Judo il ne faut pas se focaliser sur la puissance mais trouver le compromis entre force et explosivité. Ce livre décrit de façon très précise et surtout propose des programmes préétablis qui ont fait leur preuve avec les athlètes de haut niveau du judo mais également des autres sports. 

J’ai également apprécié les démonstrations des différents accessoires utilisés dans cette prépa physique :

  • Elastiques
  • Ballons Divers
  • Barres de traction
  • Corde Ondulatoire ou Verticale
  • Haltères
  • Pull-Crecks 
  • Appareil cardio
  • Step
  • Squats

Pour conclure je vous conseille fortement ce livre, vous ne le regretterez pas !

Olivier

mardi 25 juin 2019

Le judo 900 d'Outshock ça vous parle ?





Aujourd'hui je vous parle du judogi Judo 900 d'Outshock. Outschock est la marque arts martiaux et sports de combat de Decathlon. A la lecture du mot Decathlon, certains seront curieux tant mieux vous avez raison il y a de quoi être surpris. Certains sont déjà partis ... revenez ...  D'autres encore vont avoir envie d'arrêter tout de suite de lire mon avis ... restez. J'entends déjà les Decathlon c'est des chiffons.

En même temps, un chiffon à 990g/m² tout comme le J990EM d'adidas ça vaut le coup d'en savoir plus. Surtout à 90 euros pour toutes les tailles soit la moitié du prix du Millénium d'adidas. Concernant cette relation grammage/prix, si vous jetez un œil au guide sur les kimonos de judo que j'avais produit en 2016/2017, cela fait de ce judogi le seul à moins de 100 euros pour ce type de grammage.

Comptez sur moi, je vais vous dire en tout indépendance ce que j'en pense : points positifs et points à améliorer selon moi. Le "selon moi" est important. Ce n'est que mon humble avis avec mon niveau de connaissance actuel sur les judogis. 

Ce n'est pas un test. Je ne suis pas (encore - on ne sait jamais) un expert du judogi et je ne dispose pas de machines ultra-perfectionnées pour faire des mesures de résistance sur les tissus. Après, si vous avez envie de me financer un peu pour que je créé un centre de tests vous avez mon mail ;-) Je plaisante.

Outshock va recevoir cet avis avant la publication et, si la marque le souhaite, elle pourra ajouter un complément ou un droit de réponse qui sera indiqué à la fin de l'article après la conclusion.

Le judo 900 entre mes mains m'a été transmis lors de ma journée visite dans les coulisses de Decathlon. Sur cette journée, un évènement particulier se préparant, le judogi dispose d'une broderie spécifique sur le cœur : "Outshock Judo Club". Attention, attention ... cette broderie n'est pas présente sur les judogis vendus sur le site Decathlon ou dans les magasins. 

Ce judogi est destiné aux adultes pour les entraînements et pour les compétitions nationales. Pas de compétitions internationales du fait du grammage au delà des 750g/m². Rappelez vous mon article sur les nouvelles normes judogi depuis avril 2015.

Avant d'observer le judo 900 d'Outschock selon les 4 axes : design, qualité/prix, fit/confort et durabilité, je vais vous parler de quelques détails qui ne concernent pas vraiment le judogi en tant que tel. Venez je vous en dis plus à la suite des quelques photos ci-dessous.

 
Le judo 900 est vendu entouré d'un ruban élastique symbolisant la ceinture noire.
 
Le ruban élastique et les étiquettes sont cousues ensemble.
Le pantalon et la veste ne forme qu'un avec ce lien entre les deux parties.
Vous l'aurez compris, avant de revêtir le judo 900 il sera nécessaire de se défaire du packaging. Avant de démarrer les photos de ce judo 900, j'ai du couper les étiquettes, le ruban élastique et le lien entre le pantalon et la veste. Mention spéciale pour les étiquettes, pourquoi autant  pourquoi ... je plaisante :-) Allez sans plus tarder, je démarre cet avis par le design.



DESIGN


Le judo 900 plaira probablement au minimaliste, ceux qui aime se vêtir d'un kimono de judo discret. La marque s'affiche sur le bras gauche et la jambe droite (qui se demande où est sa droite et sa gauche ;-). La veste arbore les 2 kanjis du judo : 柔道. Je rappelle pour ceux qui lisent un peu vite : le judogi entre mes mains dispose d'une broderie spécifique sur le cœur "Outshock Judo Club". Cette broderie n'est pas présente sur les judogis vendus sur le site Decathlon ou dans les magasins. Mieux vaut le dire deux fois qu'une :-)

2 kanjis du judo : 柔道 + l'inscripton Outshock sur la manche gauche

Un renfort dans le dos bien visible ici couvert d'un biais de couture pour éviter les frottements


L'inscription Outshock sur la jambe droite

Pour ma part, je trouve vraiment bien vu l'apposition des kanjis judo sur la veste du judogi (kimono de judo). Je trouve, cependant, qu'il manque un petit je ne sais quoi pour que le design de ce judo 900 tape dans le mille. J'ai du mal à dire pourquoi. L'histoire racontée par l'inscription brodée Outshock ne parle pas vraiment à mon âme de judoka (du dimanche :-). Oui là je pense qu'on est dans une approche purement marketing. Peut-être qu'Outshock pourrait travailler sur un logo en lien avec le judo et les racines japonaise pour compléter son inscription ou revoir la façon dont est apposée la marque. Par exemple, j'ai vu le design des kimonos de JJB, sur le site Decathlon, l'inscription Outshock a, je trouve, beaucoup plus de caractère (je parle des bandes noires pas des coutures vertes ;-). C'est vraiment une histoire de goût personnel. Je suis curieux d'avoir votre avis en commentaire sur ce point.

Inscription de la marque Outshock sur les kimonos de JJB - Crédit photo Decathlon

Autre point sur le design et non des moindre, Outshock tente de se démarquer par une coupe de la veste différente. Le revers du judo 900 présente un aspect arrondi contrairement aux autres kimonos de judo comme le Millenium d'adidas. C'est une innovation. Je n'ai pas connaissance d'autres judogis avec cette forme de revers.



Pour ma part, le design de ce judo 900 peut encore être améliorer. Là c'est juste mon avis perso de judoka du dimanche. C'est vraiment très personnel. J'ai pensé à un logo en plus de la marque ou les bandes noires sur les épaules comme le modèle de JJB. En même temps, j'imagine que Decathlon vendant ses judogis à une échelle mondiale il est difficile de répondre à toutes les attentes en matière de design. Peut-être une offre complémentaire de personnalisation grâce à une offre de broderies en magasin pourrait être une piste. Et voilà que je me mets à brainstormer tout seul. Il est grand temps que je passe au rapport qualité/prix de ce kimono de judo.




QUALITE/PRIX

A 90 euros quelques soit la taille Outshock frappe fort !  Grosso modo vous pourriez acheter deux Judo 900 pour le prix d'un millenium d'adidas. Ça fait réfléchir sachant que tous les deux sont des poids lourd avec un grammage à 990g/m². On en reparlera au moment d'aborder le fit/comfort.

Ce judo 900 possède comme de nombreux judogis destinés aux "experts" plusieurs renforts :

Renfort poitrine
Renfort aisselle
Renfort Jupe

La finition du renfort poitrine est plus brute que celle du millénium d'adidas. Je vous laisse allez voir mon autre article pour voir la présence d'un biais de couture qui encapsule le bord des coutures du renfort poitrine. Par contre, j'ai l'impression que le renfort Jupe contient plus de coutures et donc me paraît plus solide.

Col cinq coutures
Le bord du revers me semble particulièrement épais et dur

D'ailleurs concernant l'épaisseur du revers je vous renvoie à mon article sur les coulisses de Decathlon et notamment à la vidéo de présentation de l'offre qui montre l'intérieur du revers. Intéressant à voir.

J'ai, par ailleurs, noté quelques petits défauts sur le judogi à ma disposition. Entre nous, c'est le genre de petit détails que j'ai vu sur plusieurs judogis déjà reçus et présents sur le blog. Je commence à me demander si ce ne serait pas normal. Les judogis sortis d'usine comporteraient-ils tous des défauts ?

Une couture peu serré
Un grain de riz abimé vu après quelques entrainements





FIT/COMFORT

Petit rappel, je mesure 173 cm pour un poids autour de 73kg. Le judogi entre mes mains est un 175 cm. Question fit, rien à dire pour moi, ce judo 900 a une coupe cintrée qui me convient bien. 

Question confort, là je suis plus indécis. J'ai porté ce modèle haut de gamme d'Outshock lors de plusieurs entrainements et à un moment j'ai alterné une séance sur deux avec mon J990 d'adidas tellement je n'arrivais pas à me dire si j'étais confortable ou très confortable dans ce Judo 900.

Résultat, je trouve qu'on ressent bien les 990g/m² du judo 900. Pour l'anecdote, j'ai un de mes partenaires qui m'a demandé si mon kim était amidonné tellement il n'arrivait pas à maintenir son kumikata. 

Lors des premières séances, au début de l'entrainement je me disais : il est bien raide ce kim. Je sentais quelque chose au niveau du col. J'ai le sentiment que ça s'assouplissait lors de la séance. Je me rappelle d'une séance 100% Ne Waza (Ah je suis mauvais au sol !!! J'aurais bien besoin de progresser). Je me souvient m'être dit que ça n'aillait pas être simple avec ce col bien raide. Finalement, comme je le disais, j'ai le souvenir que la sensation s'est estompée durant la séance.

Ce judo 900 est, selon moi, confortable. Il faudra, peut-être, un petit temps d'adaptation le temps de faire connaissance avec ce col bien épais qui donnera du fil à retordre à vos partenaires de judo. Je trouve, toutefois, le J990 d'adidas plus confortable.

Le judo 900 ne possède pas de coton gratté à l'intérieur du kim a contrario du superstar de Fighting Films ou du Karioka New. Il possède aussi un peu moins de biais de couture que le J990 d'adidas qui ont, a priori, pour fonction d'éviter le frottement des coutures (voir renfort poitrine plus haut et couture de manche ci-dessous).


Les coutures dans la manches et le renfort poitrine ne comportent pas de biais de couture



DURABILITÉ

J'ai noté après quelques utilisations, l'apparition d'un grain de riz abîmé (photo vu plus haut).  Je ne l'aurai probablement pas vu sans regarder ce judogi à la loupe pour cet avis.

Question rétrécissement, j'ai pris quelques mesures. Elles ne sont pas scientifiques et donnent juste un ordre de grandeur. Ceci étant dit, je note en moyenne un rétrécissement de l'ordre de 6% soit un plus que le Fighting Films Superstar (3%), le Karioka New (4%) et le J990 adidas (4%) et moins que le mondial de Budofight (7%).
 

adidas J990EM
A la réception
Après 3 lavages à 30°c et séchage naturel
Manche
72,1 cm

68,0 cm


Poignet
21,5 cm

19,7 cm




Jambe
103,7 cm


98,9 cm

Cheville
22,5 cm

21,7 cm




 


CONCLUSION

Le judo 900 d'Outshock par Decathlon est plutôt une bonne surprise. La devise de la société est bien de "rendre accessible au plus grand nombre le plaisir et les bienfaits du sport". A 90 euros pour un judogi de 990g/m² la volonté est bien d'offrir un judogi au meilleur rapport qualité/prix. Je trouve le pari réussi. On sent bien que des choix ont été fais pour tenir les coûts : exit les biais de coutures trop nombreux, pas de coton gratté. Ce n'est peut-être pas le plus haut de gamme des judogis. En même temps, je ne crois pas que c'était l'objectif au vu de la devise de Decathlon. C'est une bonne option si vous avez un budget limité et que vous êtes attiré par les kims bien raides. Personnellement, je continuerai à m'entrainer avec ce judogi.



COMPLEMENT DE LA MARQUE


Au nom de Outshock et particulièrement la team Judo (collaborateurs et ambassadeurs), je vous remercie pour cette analyse toujours très professionnelle et objective que vous faîtes sur les produits en test.

Vous m'avez laissé un droit de réponse que j'utilise pour commenter ou compléter votre étude.

1) Design
Les choix de design et marquage de nos produits restent effectivement très sobres. C'est l'orientation que nous avons choisie et nous avons bien pris note de votre point de vue. Nous sommes aussi curieux que vous d'écouter les pratiquants sur leurs attentes.

2) Gratter l'intérieur pour rendre le judogi plus doux 
Nous avons testé cette option lors de la conception de notre Judo 900. Nous avons préféré ne pas choisir ce type de finition "peau de pêche" pour 2 raisons:
  • Lors des tests d'usage cet aspect a été ressenti comme agréable mais en contrepartie il apportait trop de chaleur ce qui est un vrai problème pour le combattant. La matière du grain de riz est déjà à 990gr/m² nous n'avons pas souhaité apporter inconfort et voir nos pratiquants transpirer encore plus.
  • Après quelques lavages l'aspect peau de pêche était considérablement atténué et bouloché. La promesse de douceur n'était pas assez durable à nos yeux.
3) Aspect économique et prix du Judogi 
Effectivement notre entreprise a pour vocation de rendre accessible le plaisir du sport au plus grand nombre. Le Judo 900 s'adresse aux compétiteurs jusqu'au niveau national. Je peux vous assurer que lors de la conception de ce produit nous avons toujours privilégié l'aspect du bien allé, du confort ou de la durabilité du produit sur les coûts de fabrication du produit 

Sincère salutation. 

Outshock