samedi 31 octobre 2015

Judo kids magazine vous connaissez ? Découvrez ses deux visages !

Judo Kids Magazine - cestquoitonkim

Vous avez des enfants judokas ? Ils aiment lire ou justement vous aimeriez qu'ils lisent plus ou tout simplement ils adorent le judo. Et bien j'ai peut-être quelque chose pour vous, un magazine judo dédié aux enfants : Judo Kids Magazine.

En fait, c'est même un magazine deux en un. Un magazine qui a deux visages. Un peu comme double face dans Batman (oui ok c'est pas la meilleure image). Un magazine judo avec un visage sympa pour les 6-9 ans et un visage sympa pour les 10-14 ans. Et avant de vous parler un peu plus du magazine, je vous le dis tout de suite sinon je vais oublié, vous pouvez retrouver l'interview de Laurent Maury le judoka entrepreneur et créateur de Judo Kids Magazine sur le blog. Voilà c'est dit.

Donc pour en revenir au magazine, je ne suis pas vraiment dans la cible recherchée, je suis un tout petit peu plus âgé que 6-9 ans ou 10-14 ans. Oui juste un petit peu. Ceux qui ont lu le à propos du blog, merci de ne pas vous moquer de moi. Allez on garde sont sérieux et on reste concentré sur le magazine. Tout ça pour vous dire qu'un avis d'enfant compterait plus que le mien mais bon je vous donne quand même le mien, tant pis pour vous ;-)

Sur la forme, Judo Kids Magazine c'est une explosion de couleur dès la couverture (une photo est présente à la fin de l'article). Vous allez en prendre plein les mirettes (les yeux quoi). Je me rappelle avoir montré le magazine à un ami créa/graphiste lors d'un diner et ça première réaction a été de dire : c'est un peu chargé non ? Mais en regardant de plus près la cible, à savoir les enfants, là il a saluer le travail et m'a indiqué que le papier utilisé était vraiment de qualité. Petit coucou à toi Graffr si tu lis cet article !

Sur le fonds, comme son nom ne l'indique pas Judo Kids Magazine parle de judo et de jujitsu. Et pour revenir aux deux visages , il y a deux sommaires l'un adapté aux 6-9 ans et l'autre aux 10-14 ans. Vous allez me dire c'est très bien mais y a quoi dedans (vous avez vu je fais les questions et les réponses lol). Je vais vous le dire et lever un voile sur le mystère des deux visages de judo kids magazine en vous mettant les deux sommaires du 1er numéro (cliquer sur les photos pour les agrandir) :

Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Sommaire face 6-9 ans - N°1 JnK
Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Sommaire face 10-14 ans - N°1 JnK

La face 6-9 ans est très orienté sur l'image et le dessin. Les enfants vont trouver pleins d'informations sur des lieux ou sur des termes judo (ou jujitsu) mais aussi beaucoup de petite choses bien ludique. Notamment, des jeux comme les 7 erreurs ou des coloriages et des encarts de bandes dessinés.


Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Ludique avec des jeux
Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Drôle avec des BD
Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Cultiver avec des informations

La face 10-14 ans s'appuie sur un style plus centré sur l'écrit et un peu moins sur l'image. Il y a des sujets de fonds, des éléments sur les résultats sportifs, des interviews d'athlètes de haut niveau, des conseils pour exécuter certaines techniques et aussi des encarts BD.

Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
S'informer en découvrant
Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Se détendre en lisant
Judo Kids Magazine - cestquoitonkim
Apprendre en observant

Le magazine est assez récent, c'est une bonne initiative je trouve et une belle réalisation. En plus, la Fédération Française de Judo soutient le projet. D'un point de vue pratique, le magazine d'abord mensuel est désormais bimestriel. L'abonnement coûte 34€ pour 6 numéros. Chaque numéros fait un peu moins de 60 pages. Voilà ! Pour ceux que ça intéresserai je vous mets le lien vers les abonnements : Judo Kids Magazine - Abonnement.

Et en bonus quelques images du numéros deux :


Bonne lecture et longue vie au mag ! 

Judo Kids Magazine - cestquoitonkim

dimanche 25 octobre 2015

Grand Slam Paris 2015, que se cache-t-il à l'intérieur de l'Accor Hotel Arena ?

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim


Quelle chance d'avoir pu être présent au Grand Slam Paris 2015, le tout 1er évènement organisé à l'Accor Hotel Arena (Anciennement POPB / Palais Omnisports de Paris-Bercy). En plus, ça tombe bien c'est un évènement Judo ;-) Alors voici un premier article pour planter le décor de ce Grand Slam Paris qui a eu lieu les 17 et 18 octobre 2015 (j'étais surtout là le 17/10). Venez avec moi on va faire une petite visite.

Mais avant, et comme je vous l'indiquais il y a quelques jours, j'ai eu une accréditation. Oui oui ... une accréditation, une vrai, pour vous faire partager cet évènement à ma manière. Et ça c'est aussi grâce à vous qui me suivez toujours de plus en plus. Alors vraiment un grand MERCI à vous !

Alors, que la visite commence !

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim



Autant se le dire l'inauguration avait eu lieu 2 jours avant le Grand Slam Paris 2015. Les travaux qui avait démarré il y a deux ans ne sont pas 100% terminé et l'autorisation pour que l'évènement puisse avoir lieu a été donné in extremis (enfin c'est ce que j'ai entendu dire). Mais tout a été fait pour que le Grand Slam puisse avoir lieu dans les meilleures conditions possibles. Alors franchement moi je retiens surtout que c'était un vrai bon moment de judo.

Et mon premier contact avec la salle de réception de cette grande fête du judo a été avec l'extérieur de l'Arena. Motivé pour aller chercher mon accréditation au bureau presse. Je m'y suis rendu la veille, le 16/10 pour ceux qui aime la précision ;-).

 
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Le hall d'entrée du public
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Une autre vue de l'extérieur
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
La boutique adidas est prête
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
On voit aussi la boutique Mizuno de l'extérieur

Autant ne rien vous cacher ... ce n'était pas l'entrée pour récupérer l'accréditation..Oups rater ! Le bureau presse était ailleurs. Fallait juste relire le mail que la Fédé avait envoyé pour trouver le bon endroit. M'enfin j'étais pas le seul à me perdre un peu. J'étais précédé par 3 journalistes/techniciens Belges dont un était équipé d'une grande perche pour le son. Ca m'a donné un indice pour les suivre un peu ;-) Tout ça pour dire que je me suis un peu perdu avant de trouver la bonne entrée. Ben quoi je débute. Je saurais pour la prochaine fois ...

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim

Une fois l'accréditation récupérée au bureau presse tenu par des personnes de la Fédé et par des bénévolontaires (au passage très sympa !), j'ai pu jeter un coup d'œil à la salle. Avant de vous montrer des photos, bénévolontaire c'est le terme utilisé pour désigné les judokas bénévoles qui se portent volontaires pour donner un coup de main à la Fédération Française de Judo pour gérer l'évènement. Je ne connaissais pas le terme.

Ceci étant dit, voilà quelques photos de la salle en pleine préparation la veille de l'évènement (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Les tatamis d'un côté ...
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Les caméras sont en place.
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Les derniers cartons sont déballés.
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
... les tatamis de l'autre côté
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Le podium ! 
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Les derniers réglages.

Juste entre nous après avoir pris ces photos, je n'avais plus envie de partir ... J'étais déjà pris par l'ambiance particulière d'un Grand Slam qui s'apprête à débuter. Mais bon si je voulais me réveiller le lendemain et être présent le samedi à 8h fallait pas trop traîner non plus ;-) Pensée à tous ceux qui se sont levé tôt voir très tôt pour être présent à cette grande fête du judo.

J'étais bien à l'heure le lendemain ce qui m'a permis de découvrir la salle d'échauffement, l'ambiance des couloirs de l'Arena pendant la pause (entre 15h30 et 17h le samedi si je me souviens bien). et les boutiques de judo (passage obligé ;-).

Alors voilà la salle d'échauffement, il y avait une telle concentration parmi les athlètes que je n'ai pas osé les déranger. Même David Larose que j'ai pourtant eu la chance d'interviewer pour le blog.

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim

Plus tard dans la journée, au moment de la pause qui arrive finalement assez tard (15h30/17h), je me suis balader dans les couloirs de l'Arena. En même temps, je ne vous cache pas que j'avais très faim. Trop pris par l'ambiance de la compétition, j'avais oublié de manger.

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim



Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Les couloirs pas très loin de la buvette.
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Pour manger quand on a faim ;-)
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Là y avait un peu moins de monde.
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
La frontière avec l'arène ...
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Un petit souvenir du Grand Slam ?
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
A nouveau les couloirs :-)

Et pour terminer cette petite visite (je n'ai pas été partout ;-) voici quelques photos des boutiques. Bon à savoir, pendant la pause allez dans les boutiques c'est le bain de foule assuré. Par contre, c'est beaucoup plus calme pendant les combats. Ah aussi vous verrez il est aussi possible de faire broder sa ceinture directement sur place.

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
La foule près des boutiques dans le hall
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
L'entrée de la boutique Noris et KuSakura
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Machine à broder les ceintures vu chez Noris
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
La foule chez Mizuno
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Le stand Green Hill
Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
La boutique adidas avec un peu d'attente

Voilà c'est fini pour ce premier tour d'horizon du Grand Slam Paris 2015. Je vous prépare d'autres articles sur le sujet. J'espère que vous avez appréciez ce petit tour. Votre indulgence pour les photos je suis ceinture blanche question photographie :-) Je ne suis pas un pro comme Fabrice Bouvart .

Si vous avez des photos et que vous voulez que je les mette à la suite de l'article envoyez les à cestquoitonkim@gmail.com avec un petit message que je mettrai en dessous en légende.

Allez je vous mets une photo bonus ;-)

Grand Slam Paris - Judo - cestquoitonkim
Magnifique ces tatamis ! On peut avoir les même au club président ?



jeudi 15 octobre 2015

Grand Slam de Paris 2015, c'est juste énorme !

C'est juste énorme ! La fête du judo va bientôt démarrer en France. Oui, oui, ... le Grand Slam de Paris 2015 ouvre ses portes ce samedi (17-18 octobre). Et devinez qui sera  présent ... roulement de tambour ... le blog cestquoitonkim.com.

J'ai eu l'information hier, le blog viens d'avoir ça toute première accréditation pour un évènement judo. En même temps c'est la première que je demande ;-) Un grand merci à Fanny qui travaille dans l'ombre au sein de la Fédération pour faire connaître l'évènement et qui chouchoute les médias grand ou petit. Courage Fanny c'est la dernière ligne droite. Après tu auras mérité des vacances !

Bref tout ça pour vous dire que je suis très heureux de vous annoncer que le blog sera présent le 17/10 au Grand Slam de Paris. Juste énorme !

Tant qu'à faire un article sur le Grand Slam de Paris 2015, j'en profite, pour ceux qui ne l'aurai pas vu sur Facebook ou sur Twitter, j'ai lancé l'idée d'un dress code pour soutenir les judokas de l'équipe de France :


J'aurais une pensée particulière pour deux personnes que j'ai eu l'occasion d'interviewer : David LAROSE et Stéfanie TREMBLAY (Canada). Bonne chance à tous les deux.

Assez parler ;-) Je vous mets la sélection de l'équipe de France et je vous dis à bientôt :


Samedi 17 Octobre - Sélection féminine -48 kg, -52 kg, -57 kg, -63 kg :

-48kg Amandine BUCHARD
-48kg Laëtitia PAYET
-52kg Annabelle EURANIE
-52kg Priscilla GNETO
-57kg Automne PAVIA 
-57kg A préciser
-63kg Linsay TSANG SAM MOI 

Samedi 17 Octobre - Sélection masculine -60 kg, -66 kg, -73 kg :

-60kg Vincent LIMARE
-60kg Sofiane MILOUS
-66kg David LAROSE
-66kg Alexandre MARIAC
-73kg Pierre DUPRAT
-73kg Guillaume CHAINE

Dimanche 18 Octobre - Sélection féminines -70 kg, -78 kg, +78 kg :

-70kg Margaux PINOT
-70kg Fanny-Estelle POSVITE
-78kg Madeleine MALONGA
+78 kg Emilie ANDÉOL  
+78 kg A préciser
 
Dimanche 18 Octobre - Sélection masculine -81 kg, -90 kg, -100 kg, +100 kg :

-81kg Pape Doudou NDIAYE
-81kg Alain SCHMITT
-90kg Axel CLERGET
-90kg Alexandre IDDIR
-100kg Clément DELVERT
-100kg Cyrille MARET
+100kg Jean-Sébastien BONVOISIN
+100kg Mathieu THOREL

dimanche 4 octobre 2015

Mon kim & moi : Eric Van-Tho TRUONG [Partie 2]



Pour toi, avant une compétition kata quelle est la meilleure préparation ?

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com

Beaucoup de physique, 1 heure par jour en moyenne plus 2 entrainements kata par semaine d’une heure trente à deux heures.

Pour exécuter un kata correctement, il faut une très bonne condition physique.

Je fais une heure de circuit training comprenant du vélo, rameur, muscu, cardio, vélo elliptique, et ça tous les jours sauf le dimanche où c’est repos complet, quand il fait beau je fais 1h15 de vélo.

Ça c’est pour la condition, et je m’entraine pour les kata 2 fois par semaine raison d’1h30 par séance. 







Comment abordes tu une compétition kata et comment restes tu concentré ?

De façon un peu relâchée car trop de pression contracte tous les muscles et c’est mauvais pour exécuter un kata. Il faut exploser pendant la prestation mais rester relâché en dehors. C’est très compliqué à obtenir, mais l’expérience joue à ce niveau. J’écoute de la musique dans ma tête, d’un groupe que j’aime bien (en ce moment je réécoute beaucoup Siouxsie and the Banshees) ça vide la tête et me permet de me concentrer sur la prestation à venir. Sinon, je m’échauffe 2 heures avant la compétition et je m’enferme dans ma bulle, comme en shiai, c’est la même préparation.

Source : Youtube (2013)


Quel est ton meilleur souvenir judo ?

La ceinture noire obtenu par mon fils, c’est mon plus beau souvenir. Lors du kagami biraki, on nous a remis nos diplômes en même temps, lui pour son 1er dan, moi pour mon 4ème, et j’ai pu lui remettre en mains propres, c’était très émouvant.

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com



As-tu un conseil à donner aux judokates et judokas qui souhaiterai se lancer dans le judo kata ?

Ne soyez pas pressés de vouloir obtenir des résultats dès la première compétition. Entrainez-vous régulièrement, étudiez bien les vidéos des meilleurs internationaux et surtout, apprenez les règles du kata que vous souhaitez travailler. Déterminez bien les rôles de Tori et de Uke. Parfois on est mieux dans un rôle que dans l’autre, ça ne se commande pas, et surtout, travaillez bien votre préparation physique. Le kata est une discipline exigeante qui demande de la persévérance.

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com
 



Depuis que tu fais du judo quelles marques de judogi as tu portées ? Lesquelles conseilles tu ? Certains kims sont-ils plus adaptés pour les kata ?

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com
Photo : Jérome Senyarich-Edot avec son accord
J’ai commencé par Noris, actuellement je suis en Mizuno, sauf en équipe de France où je porte un adidas

Mizuno ça tient très bien dans la durée, mais il faut faire attention au lavage. 

adidas, c’est un peu nouveau je n’ai pas de recul car je ne le porte que lors des compétitions internationales, mais j’en étais aussi assez satisfait à Amsterdam. 

Mon conseil : il faut être à l’aise dedans et s’y sentir bien. Après il y a plein de marques très performantes, c’est comme les voitures, chacun fait selon ses goûts. Pour les kata, il ne faut pas un judogi trop épais.







As-tu une actu en ce moment ?

Je viens juste de finir les championnats du monde kata à Amsterdam. La France décroche une médaille de bronze en kime no kata, une 5ème place en ju no kata, et deux 7ème places, une en kime no kata et une en kodokan goshin jutsu

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com

Maintenant c’est une nouvelle saison qui démarre avec le tournoi de Ludres dans moins de 3 semaines. L’objectif de cette année est de monter encore plus haut sur le podium européen en et de décrocher ma première médaille lors des prochains championnats du monde en 2016.



Un dernier mot pour les lecteurs du blog ?

Comme dirait un ami qui enseigne à Chicago « Practice !!!!» Et comme dirait aussi Miyamoto Musashi « Vous pouvez seulement combattre la façon dont vous pratiquez »

Eric Van-Tho TRUONG - cestquoitonkim.com
Photo : Jérome Senyarich-Edot avec son accord



Les reproductions des photos ne sont pas autorisés sans l'accord des photographes. 


Mon kim & moi : Eric Van-Tho TRUONG [Partie 1]



Classement mondial : 7ème en kodokan goshin jutsu
Catégorie: kodokan goshin jutsu, membre de l’équipe de France kata 2015
Taille: 1,71 m
Ceinture noire : 4ème dan
Technique favorite: ippon Seoi nage
Club : Ligue de Picardie
Date de Naissance: 17 mars 1964



Palmarès :
En Kodokan goshin Jutsu :
7ème aux championnats du monde à Amsterdam, Hollande (2015)
3ème aux championnats d’Europe à Herstal en Belgique (2015)
2ème  au tournoi de France à Bordeaux (2015)
2ème au tournoi international de Lambersart (2015)
1er au classement France kata Elite 2015

Plus de détails : lien palmarès judo kata



Peux-tu nous parler de toi ?

Je suis né à Pompey, en Lorraine près de Nancy. Je ne suis pas issue d’une famille de sportifs (à part ma cousine qui était en 1ère division dans les années 80.) Ma famille est plutôt une famille d’artiste, principalement des peintres et des musiciens. Moi, je suis un artiste judoka, j’aime le judo et je joue de la batterie, de la guitare, de la basse et du synthé. Je peins également mais le judo reste ma priorité car je ne peux pas me disperser et le temps me manquerait. J’ai démarré le judo en 1971 à Laxou en ligue de Lorraine, j’avais 7 ans. Ma mère me trouvait turbulent et c’était un bon moyen de canaliser mon énergie. Mon professeur était dur mais juste, je lui dois beaucoup. 

Photo : Véronique SANGNIER avec son accord

J’ai toujours été un grand amoureux du Japon, surtout grâce à la littérature, c’est pourquoi j’aime pratiquer le judo, ça me rapproche un peu de ce pays que j’adore, même s’il est impossible de s’y imprégner complètement.



Tu dis que tu es artiste. Peins-tu comme Julia RUIZ ? Est-ce que tu penses que cela t'apporte quelque chose dans ta manière de voir le judo ?

Je compare plus le judo à la musique car je suis musicien avant tout, la peinture c’était il y a bien longtemps, je peins que très rarement. En revanche, la pratique du kata sportif ressemble beaucoup à l’activité de musicien. Les répétitions, le rythme, la façon d’appréhender la compétition (les concerts pour les musiciens), cela ressemble vraiment beaucoup, mon frère est multi-instrumentiste et lorsque nous parlons de nos activités communes, il y a beaucoup de points communs.
Peinture Eric Van-Tho TRUONG



Tu fais partie de l'équipe de France de judo Kata plutôt que de l'équipe de judo compétition. Est-ce un choix ?

Non ce n’est pas un choix, c’est plutôt une sélection à la base ^^. Je me débrouillais pas trop mal en shiai, j’ai fait de la compétition jusqu’à 42 ans. Mais cela restait un plaisir avant tout car je n’avais pas le temps de m’entrainer plus de deux fois par semaine, et ma vie de famille comptait beaucoup. J’ai eu la joie d’aller jusqu’en inter région individuel et par équipe dans les années 90. Puis après une petite coupure pour élever mes enfants, j’ai repris début 2000 et j’ai passé mes grades tous en compétition, mais sans ambition particulière. Pouvoir faire les régions à 42 ans reste un très beau souvenir, ensuite j’ai mis un terme à la compétition shiai. 


Je me suis dirigé naturellement vers la compétition kata pour rester en contact avec les tatamis, et j’ai franchi toutes les étapes depuis 2007 pour pouvoir être sélectionné en équipe de France kata.



Le judo Kata est moins médiatisé, peux-tu nous dire en quoi cela consiste et quels sont les étapes que tu as du franchir ?

5 katas sont représentés en compétition, le ju no kata, le nage no kata, le kime no kata, le katame no kata et le kodokan goshin jutsu. Il y a des règles internationales concernant l’exécution de ces katas, la prestation est notée par 5 juges, on élimine la note la plus haute et la plus basse et on obtient la notation de la prestation. Par exemple en kodokan goshin jutsu, chaque technique est notée de 1 à 10 points, le but est de perdre le moins de points possible. A la fin des 21 techniques, on additionne le tout et on obtient le total par juges. Comme il y a en général 5 juges (en tournoi international) on enlève la note la plus haute et la plus basse et l’on obtient la note finale. Le couple qui a perdu le moins de points a gagné.



Plus le niveau de prestation est élevé, plus les notes sont serrées et il faut travailler très dur pour pouvoir exécuter son kata de façon satisfaisante et qui répond aux critères imposés. Connaitre les règles UEJ de son kata est indispensable afin de faire le moins de fautes possible. C’est vraiment beaucoup de travail et il faut beaucoup de patience afin de progresser régulièrement. Tout le monde peut pratiquer la compétition, mais il y a des niveaux. Il y a les coupes kyu pour les ceintures de couleur, et les tournois et championnats à partir de 18 ans et ceintures noires. Certains tournois de haut niveau exige un 2ème dan minimum.

Il n’y a pas de catégorie de poids, et les couples peuvent être homme, femme ou mixte. Pendant un moment aux derniers championnats, il y avait une catégorie d’âge (du Tori) mais ce sera abandonné l’année prochaine, ce sera sans catégorie d’âge, comme aux championnats du monde.



Existe-t-il un classement comme sur judobase.org ? Quelle nation domine les compétitions ?

Le classement est celui des championnats du monde, qu’il soit individuel ou par pays. On retrouve à chaque fois le classement par pays et individuel. La France se situe au 6ème rang mondial et 3ème rang européen. Les Japonais sont les maitres incontestés de la discipline avec 5 médailles d’or lors des derniers championnats du monde.